Attention à la fièvre hémorragique avec syndrome rénal

Publié le 15/07/2010 - 14:02
Mis à jour le 15/07/2010 - 14:02

La fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) est une maladie due à des virus du genre hantavirus Le plus souvent cette infection est bénigne. Cependant, dans certains cas, elle peut entrainer des problèmes rénaux suffisamment sérieux pour conduire à une hospitalisation.

Cette maladie se transmet à l'homme par des rongeurs vivants le plus souvent en forêt: essentiellement le campagnol roussâtre. La contamination se fait en respirant de la poussière de bois ou de la terre contaminée par des déjections de rongeurs infectés.

Au cours du premier semestre 2010, 87 cas de FHSR ont été identifiés dans huit régions du Nord-est de la France, notamment la Franche-Comté.
20% des personnes atteintes de la FHSR résident en Franche-Comté. Les départements du Doubs et du Jura sont particulièrement touchés cette année avec plus de 5 cas pour 100 000 habitants.

Les premiers symptômes apparaissent une semaine à deux mois après la contamination.
Cette maladie se présente comme un syndrome grippal (fièvre parfois avec frissons, maux de tête).

Elle peut-être accompagnée de douleurs (musculaires, abdominales, dorsales…) plus ou moins importants, et d’éventuels troubles de la vue. De discrets signes hémorragiques sont possibles (saignements des gencives, ecchymoses spontanées).

L'Agence Régionale de Santé recommande donc aux personnes résidant en bordure de forêt de lutter contre la présence de rongeurs dans les maisons, de bien aérer et de ne pas laisser la poussière s'accumuler.

S.K.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.9
légère pluie
le 23/02 à 18h00
Vent
2.35 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
78 %