Bébé blessé par un feu d’artifice : un homme jugé à Besançon en octobre

Publié le 07/04/2023 - 08:13
Mis à jour le 07/04/2023 - 09:02

Un quadragénaire habitant Besançon sera jugé devant le tribunal correctionnel de Besançon en octobre pour avoir tiré un mortier de feu d'artifice à l'intérieur d'une voiture le 14 juillet 2022, blessant gravement un bébé, a-t-on appris auprès de la police.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Un feu d'artifice avait pénétré dans un véhicule familial qui circulait le soir de la fête nationale à Besançon, a indiqué la Direction départementale de la sécurité publique du Doubs dans un communiqué envoyé mercredi soir.

L'engin avait terminé sa course sur le cosy d'un bébé installé sur le siège arrière. Le bébé avait été gravement blessé et avait dû être hospitalisé. Un second enfant, plus légèrement brûlé, avait été "très choqué". Le père de famille avait souffert de "brûlures au niveau des cheveux".

Un mineur qui faisait partie d'un groupe présent à proximité du véhicule, le soir des faits, avait été interpellé et placé en garde à vue le 25 juillet, mais avait nié être l'auteur du tir de mortier de feu d'artifice, a poursuivi la DDSP. Des témoignages recueillis au cours de l'enquête de voisinage ont mis en cause le père du mineur.

L'homme de 45 ans a été placé en garde à vue mardi et a nié les faits qui lui sont reprochés. Convoqué en octobre devant le tribunal correctionnel de Besançon, il devra répondre de blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par violation d'une obligation de sécurité.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

En liquidation judiciaire, La Grande Récré de Chateaufarine bientôt fixée sur son sort

Qui pour reprendre La Grande Récré ? L'enseigne de jouets, qui compte 290 magasins et un millier de salariés, attend de connaître le nom de son futur repreneur. Le groupe King Jouet, candidat à une reprise partielle de son concurrent, avait annoncé, mercredi 17 mai à l'AFP, renoncer à son offre, laissant le champ libre à JouéClub, grand favori.

L’été approche… En cas de noyade en piscine privée, à qui la faute ?

Avec l'arrivée des beaux jours, les propriétaires de piscine vont peu à peu réouvrir leurs bassins, l'occasion de rappeler que les risques de noyades en miliieux privés sont encore très courant. On fait donc le point avec le site du service public pour savoir qui est responsable en cas de noyade, car parfois, selon les circonstances, aucune faute d’imprudence ne peut être retenue.

Crimes et délits enregistrés par les services de sécurité en 2021 : 54 % des violences sexuelles élucidées au bout d’un an

Dans un communiqué de presse daté du jeudi 20 avril, le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) a publié un rapport sur l'élucidation des crimes et des délits enregistrés par le service intérieur en 2021. Selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, près de 100.628 crimes et délits avaient été recensés pour l'année 2020 en Bourgogne-Franche-Comté. Un chiffre en hausse depuis ces dernières années. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.63
partiellement nuageux
le 29/05 à 3h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %