Belfort : Christophe Grudler "favorable à la constitution d’une Commission des noms de rue"

Publié le 29/07/2016 - 15:20
Mis à jour le 29/07/2016 - 15:44

Belfort est actuellement au centre d’une polémique. Son maire, Damien Meslot, a décidé de donner le nom d’André Tisserand à une rue de la ville, nom d’un ancien député du territoire de Belfort accusé d’un passé douteux durant la seconde Guerre Mondiale. Christophe Grudler, conseiller départemental de Belfort s’exprime à ce sujet dans un communiqué du vendredi 29 juillet 2016 dans lequel il se dit favorable à la remise en place de la « Comission de dénomination des rues de Belfort ». 

Polémique

"Pour l’aider (Damien Meslot) et l’orienter dans ses choix, il faudrait remettre en place la Commission de dénomination des rues de Belfort qui a fonctionné pendant une dizaine d’années, avant d’être supprimée par le précédent maire Etienne Butzbach. Cette commission consultative rassemblait des élus, des historiens, des responsables associatifs d’horizons divers. Elle fonctionnait très bien, et de façon très consensuelle". D’après lui, cette Commission pourrait éviter toutes confusions. En effet, il explique qu’il n’est pas rare pour les automobilistes de s’égarer du fait d’erreurs de GPS causées par des noms similaires pour deux rues différentes.

"Outre la pertinence de donner tel ou tel nom, une Commission des noms de rue pourrait réfléchir au secteur géographique, au quartier, à l’histoire des terrains. Ainsi, pour dénommer deux nouvelles rues à la Miotte, on aurait pu faire preuve d’imagination, en lien avec l’histoire du site".

Christophe Grudler ne souhaite pas se prononcer sur la polémique autour de la dénomination d’une rue André Tisserand mais apporter des idées telles qu’ « une expertise indépendante » ou « des avis de spécialistes » pour aider le Maire dans ce type de décisions et éviter tout type de polémique. "Je suis évidemment prêt à l’aider et à lui apporter mon expertise historique au sein de cette Commission. Tant il est vrai que ces questions liées au passé, et à la mémoire de notre ville de Belfort, doivent être consensuelles, dépolitisées et pertinentes".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.9
couvert
le 28/06 à 0h00
Vent
1.65 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
99 %

Sondage