Besançon : 12 ans requis contre un homme jugé pour tentative de meurtre d'un contrôleur SNCF

Publié le 21/03/2014 - 12:25
Mis à jour le 21/03/2014 - 12:25

Une peine de 12 ans de réclusion criminelle a été requise ce vendredi 21 mars 2014 à Besançon à l’encontre de Yassine Moumed, 29 ans, accusé d’avoir tenté de tuer un contrôleur SNCF de onze coups de couteau dans le Doubs en 2011, entraînant une importante grève de cheminots. Le verdict de la cour d’assises du Doubs est attendu aujourd’hui au terme de trois jours d’audience à Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L'avocate générale a demandé que les 12 ans de réclusion criminelle soit prolongés par dix ans de suivi sociojudiciaire, soulignant la dangerosité de l'accusé sur "le plan psychiatrique et social". Elle a fait valoir qu'il s'agissait des "faits les plus graves commis au cours des dernières années au préjudice d'un contrôleur de la SNCF dans l'exercice de ses fonctions".

Cette agression d'un contrôleur avait provoqué d'importantes perturbations sur tout le réseau SNCF pendant les deux jours qui suivirent, de nombreux collègues de la victime ayant exercé leur droit de retrait.

L'accusé, un homme psychologiquement fragile originaire de Mulhouse (Haut-Rhin), comparaît pour "tentative de meurtre au préjudice d'une personne chargée d'une mission de service public". Yassine Moumed, dont l'abolition était alternée et non abolie lors de l'agression, selon les experts, affirme qu'il ne se souvient de rien mais il admet avoir commis l'agression aux vues des éléments de l'enquête.

Rappel des faits

Le 6 octobre 2011, Yassine Moumed avait refusé de présenter son titre de transport aux deux contrôleurs SNCF du train Corail Lyon-Strasbourg qui le lui demandaient, entre Besançon et Clerval, avant de les menacer de mort et de se
scarifier avec un couteau. L'un des contrôleurs, Thierry Hemet, était alors allé préparer un procès-verbal pendant que son collègue, Bernard Mortellier, allait chercher la trousse de secours pour appliquer les premiers soins au blessé. Yassine Moumed avait suivi Bernard Mortellier, 56 ans, et lui avait porté onze coups de couteau, dont deux dans des parties vitales.

Touché au niveau du visage et du thorax, le contrôleur avait néanmoins réussi à repousser son agresseur dans un compartiment et à fermer la porte. Il avait été transporté dans un état grave au CHRU de Besançon, où il avait finalement survécu.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.85
pluie modérée
le 15/07 à 18h00
Vent
4.78 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
84 %