Besançon : incarcéré pour avoir roué de coups une passante

Publié le 19/09/2014 - 18:33
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:21

Un homme a été condamné à six mois prison dont quatre mois avec sursis et mise à l’épreuve par le tribunal correctionnel de Besançon, ce jeudi 18 septembre 2014, pour avoir agressé une passante qui promenait son chien dans le quartier des Chaprais à Besançon. Il a été placé sous mandat de dépôt.

 ©
©

Mardi 16 septembre 2014, une Bisontine promène son chien, dans le quartier des Chaprais, vers 21h30, lorsque l'animal aboie un homme, très alcoolisé.  "Ton chien, il m'aboie pas", lance l'individu, s'en prenant violement à la bête. La maîtresse s'interpose et lui demande de la laisser tranquille. L’homme entre dans une rage extrême et attaque la passante. Il lui crache au visage, l'empoigne, la fait tomber et la roue de coups avant de prendre la fuite.
Alertée, la police interpelle l'agresseur peu de temps après. La victime obtiendra trois jours d'interruption temporaire de travail (ITT) suite à cette agression.
"Je ne me rappelle pas de ce qui s'est passé, car j'avais bu", a déclaré le prévenu à la barre du tribunal correctionnel de Besançon, où il était présenté en comparution immédiate ce jeudi 18 septembre 2014.
"Il vociférait, fou furieux", rappelle le procureur Arnaud Grécourt pour qui "cette consommation d'alcool a des effets inquiétants et intolérables".
"Tous les soirs, la ville de Besançon est la scène de violences commises par des personnes alcoolisées sur d'autres. Agresser gratuitement une personne sous l'effet de l'alcool, c'est intolérable", a-t-il renchéri avant de requérir une peine de huit mois de prison, dont cinq mois avec sursis et mise à l'épreuve, ainsi que le placement sous mandat de dépôt du prévenu.
L'agresseur, déjà condamné par le passé, a finalement été condamné à six mois de prison, dont quatre mois avec sursis et mise à l'épreuve pendant 3 ans. Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.45
légère pluie
le 21/06 à 21h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %