Alerte Témoin

Besançon : incarcéré pour avoir roué de coups une passante

Publié le 19/09/2014 - 18:33
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:21

Un homme a été condamné à six mois prison dont quatre mois avec sursis et mise à l'épreuve par le tribunal correctionnel de Besançon, ce jeudi 18 septembre 2014, pour avoir agressé une passante qui promenait son chien dans le quartier des Chaprais à Besançon. Il a été placé sous mandat de dépôt.

DSC_6941.JPG
©Alexane Alfaro

Mardi 16 septembre 2014, une Bisontine promène son chien, dans le quartier des Chaprais, vers 21h30, lorsque l'animal aboie un homme, très alcoolisé.  "Ton chien, il m'aboie pas", lance l'individu, s'en prenant violement à la bête. La maîtresse s'interpose et lui demande de la laisser tranquille. L’homme entre dans une rage extrême et attaque la passante. Il lui crache au visage, l'empoigne, la fait tomber et la roue de coups avant de prendre la fuite.
Alertée, la police interpelle l'agresseur peu de temps après. La victime obtiendra trois jours d'interruption temporaire de travail (ITT) suite à cette agression.
"Je ne me rappelle pas de ce qui s'est passé, car j'avais bu", a déclaré le prévenu à la barre du tribunal correctionnel de Besançon, où il était présenté en comparution immédiate ce jeudi 18 septembre 2014.
"Il vociférait, fou furieux", rappelle le procureur Arnaud Grécourt pour qui "cette consommation d'alcool a des effets inquiétants et intolérables".
"Tous les soirs, la ville de Besançon est la scène de violences commises par des personnes alcoolisées sur d'autres. Agresser gratuitement une personne sous l'effet de l'alcool, c'est intolérable", a-t-il renchéri avant de requérir une peine de huit mois de prison, dont cinq mois avec sursis et mise à l'épreuve, ainsi que le placement sous mandat de dépôt du prévenu.
L'agresseur, déjà condamné par le passé, a finalement été condamné à six mois de prison, dont quatre mois avec sursis et mise à l'épreuve pendant 3 ans. Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.21
    couvert
    le 24/09 à 9h00
    Vent
    2.67 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage