Besançon maintenant veut donner à la ville "une autre orientation"

Publié le 29/06/2023 - 09:30
Mis à jour le 29/06/2023 - 09:39

Ce mercredi 28 juin, les élus de Besançon maintenant et plus particulièrement son chef de file Ludovic Fagaut, ont souhaité tenir une conférence de presse de mi-mandat "à date" pour faire état du bilan à mi-parcours d’Anne Vignot, élue maire de Besançon trois ans plus tôt. 

Avec 89,9% de votes favorables sur les rapports présentés par la Ville de Besançon, les élus de l’opposition rappellent que leur opposition n’est pas "de principe" puisqu’ils disent savoir prendre leurs responsabilités "dans l’intérêt des collectivités". 

Pourtant lorsqu’il s’agit d’effectuer un premier bilan de cette période de mi-mandat, le chef de file de l’opposition Ludovic Fagaut n’est pas tendre. Absence d’échanges, de travail commun, absence d’innovation et dépenses déraisonnes… "Nous vivons depuis trois ans un mauvais théâtre d’improvisation" résume l’élu bisontin. Le ton est donné. 

Trois domaines d'action ciblés

Se mettre "à la place des Bisontins", c’est ce que tente de faire Ludovic Fagaut qui dit être chaque jour interpellé par les habitants. Il assure pourtant que des propositions sont faites mais "malheureusement l’opposition n’est pas écoutée ni même respectée". Il avance pour preuve ses "600 questions restées sans réponses" et "150 propositions ni débattues ni travaillées". Pour autant il jure vouloir continuer à se battre "car nous souhaitons donner à notre ville une autre orientation".

Alors afin de faire valoir leurs "engagements pour le territoire bisontin", les élus de Besançon maintenant ont mis l’accent sur les points de discorde restants, ces 10% qui représente des "dossiers d’envergure". Face à une "majorité très engagée dans un aspect idéologique et dogmatique", Ludovic Fagaut dit vouloir  "tourner le dos à cette idéologie" à travers le développement de trois axes : l’environnement, le développement économique et la sécurité. 

L’écologie

S’il salue la réhabilitation énergétiques des écoles de la ville, l’élu rappelle que "tout le monde le fait, il n’y a rien d’innovant de ce côté là" et que celles-ci étaient désormais devenues nécessaires "puisque du retard avait été pris sur les mandats précédents". Par ailleurs Ludovic Fagaut ne cautionne pas l’adaptation au changement climatique "punitif et dogmatique" mis en place par la mairie préférant "innover" lorsqu’il s’agit de porter une politique environnementale.   

Pont de la République fermé, rénovation de la place du Jura, piste cyclable à Planoise, travaux rue Weiss... Ludovic Fagaut a passé en revue les nombreux projets qui ont d’après lui "transformé les modes de vies contre le gré des Bisontins". L’élu martèle que Besançon ne doit pas de venir "un laboratoire à ciel ouvert" mais déplore par exemple l’absence de développement "en matière d’énergie renouvelable pour nos bus". "Rien n’est fait également en matière de smart city, d’intelligence numérique au service du territoire" si ce n’est "punir et contraindre" résume-t-il.

Le développement économique

Concernant la question du développement économique, le premier opposant municipal a tiré à boulets rouge sur les "10 millions d’euros supplémentaire de masse salariale sur le budget" dû en partie à l’augmentation du point d’indice mais selon lui également au "recrutement d’un nombre considérable sur le territoire bisontin et pour quel service publique rendu derrière ?". Ludovic Fagaut pointe du doigt les nombreuses grèves au sein de "quasiment tous les services de la ville depuis le début du mandat".

L’élu bisontin a également mis l’accent sur Saint-Jacques qui est pour lui "une entrée majeur du coeur de ville pour les années à venir". Plutôt que l’installation "de logement, de logement et de logement sociaux", les élus de Besançon Maintenant souhaiteraient adopter "une logique culturelle dynamique et innovante" avec par exemple l’installation d’un auditorium, d’une start-up, de restaurants et d’un musée. "Il ne faut pas louper ce virage sur Saint-Jacques" qui correspond à 6% du centre-ville a martelé l’élu. 

La sécurité

La sécurité "c’est la première des libertés" résume Ludovic Fagaut qui déclare être en opposition avec la politique de la maire de Besançon qui "a préféré abandonner le territoire aux délinquants plutôt que de protéger les Bisontins et les Bisontins". 

"Les Bisontins ne se sentent pas en sécurité sur le territoire bisontin, ils nous le disent très clairement" rapporte l’élu qui prône l’armement et davantage de formation des policiers municipaux pour ramener plus d’ordre dans la ville. Sont mentionnés également par l’élu de la fait d’amener d’avantage de caméras de surveillance dans la ville, d’installer des bornes d’urgence d’appel ou encore de faire "respecter le décret anti-mendicité" face à une "mendicité omniprésente" dans le centre-ville.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Anne Vignot sur les relations entre Besançon et Dijon : ”On n’est pas des copains, mais…” 

EXCLUSIVITÉ • Lors de l’inauguration de l’exposition Made in Germany au musée des Beaux-Arts de Besançon le 3 mai dernier, c’était la première fois que l’on voyait les maires de Besançon et Dijon réunis dans un même projet, voire complices, avec des discours positifs et élogieux l’un envers l’autre. On le sait, les relations entre les maires de Besançon et de Dijon n’ont jamais été particulièrement au beau fixe, alors qu’en est-il dans les coulisses ? Les élu(e)s d'une région doivent-ils forcément s'entendre et collaborer ? On a rencontré Anne Vignot pour en parler...

Remplacer la place de la Révolution par la place Charles Quint : la proposition du MFC rejetée

Fin 2023, la Ville de Besançon a mis en place des ”Ateliers citoyens” permettant aux Bisontin(e)s de faire des propositions sur tout sujet concernant la vie locale. Celles ayant obtenu le plus de suffrages, lors d'un vote en ligne du 15 mai au 5 juin, feront alors l'objet d'un vote en conseil municipal. Mais la proposition du Mouvement Franche-Comté est jugée irrecevable.

La revue " Besançon Maintenant " printemps 2024 bientôt dans vos boîtes aux lettres…

La deuxième édition de la revue ''Besançon Maintenant'' est disponible. Plus de 40 000 exemplaires, financés par le groupe Besançon Maintenant, vont être distribuées dans les boîtes aux lettres des Bisontines et Bisontins pour les informer des actions et propositions du groupe présidé par Ludovic Fagaut.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.19
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %