Besançon: peine confirmée pour un faucheur d'OGM qui a refusé un prélèvement ADN

Publié le 22/01/2009 - 16:52
Mis à jour le 22/01/2009 - 16:52

La Cour d'appel a confirmé la peine de 420 euros d'amende infligée en première instance à un élu Vert pour avoir refusé un prélèvement d'empreintes génétiques, après des actes de fauchage de maïs OGM.

PUBLICITÉ
Conseiller municipal de Pontarlier et porte-parole des Verts du Haut-Doubs, François Mandil, 30 ans, avait été condamné en avril 2008 à 60 jours amende à 7 euros par jour, soit un total de 420 euros.

Il avait précédemment été condamné en juin 2006 par la Cour d’appel d’Orléans à deux mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende pour la destruction d’une parcelle de maïs transgénique en Beauce. La peine avait été confirmée par la Cour de cassation en juin 2007.
 
Lors de l’audience à la Cour d’appel de Besançon le 13 janvier, l’avocate générale, Thérèse Brunisso, avait estimé que «quel que soit le caractère respectable de ses convictions, cela ne l’autorise pas à transgresser la loi».
 
Près d’une trentaine de personnes s’étaient rassemblée dans le calme, le 13 janvier, devant le Palais de justice de Besançon, en soutien à François Mandil, avant d’assister au procès.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.66
ciel dégagé
le 23/08 à 21h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1021.53 hPa
Humidité
82 %

Sondage