Besançon : un collectif signale un contenu discriminatoire dans un tract du RN

Publié le 17/06/2021 - 17:52
Mis à jour le 17/06/2021 - 17:45

Le Collectif de défense des droits et libertés des étrangers (CDDLE) a signalé au procureur de la République de Besançon le 15 juin dernier, un contenu jugé discriminatoire dans un tract de campagne du Rassemblement national pour les élections départementales 2021.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Sur un tract du parti de Marine Le Pen pour promouvoir le programme des candidats du Canton 6 de Besançon, il est écrit : "Retraite, handicap, enfance : une protection sociale au service des Français ! Plutôt que de financer les mineurs isolés étrangers ou d'aider au logement des clandestins, élus, nous investirons davantage dans l'éducation de nos enfants (…)"

 Ce message électoral noté dans chaque tract des candidats RN aux élections départementales a été largement dénoncé dans la presse, sur les réseaux sociaux et instances judiciaires. Une centaine d'avocats ont d'ailleurs saisi la justice contre ce tract. À Besançon, c'est le CDDLE qui le signale au procureur de la République.

 Entre liberté d'expression et discrimination

 Pour le collectif, "Il nous semble que, sans vouloir porter pour autant atteinte à la liberté d'expression, une telle incitation à la discrimination et au rejet manifeste de certaines populations vulnérables dont la loi assure une certaine protection, devrait être invalidée dans un matériel électoral."

 Et explique que "Si le refus de l'accueil des migrants prôné dans ce tract peut être considéré comme une opinion générale à débattre, l'affirmation selon laquelle « plutôt que de financer les mineurs isolés étrangers ou d'aider au logement des clandestins, élus nous investirons davantage dans l'éducation de nos enfants... » nous fait entrer toutefois dans une tout autre dynamique, nettement discriminante, qu'il est surprenant de voir autorisée dans un tract électoral."

 Dans son courrier au procureur de la République, le collectif souligne que "la liberté d'expression sous-entend qu'il revient à chacun de rester critique, et en particulier dans une période aux crises multiples, il est contestable d'avoir recours :

  • D'une part à les informations mensongères, les plus simples parfois plus crédibles que les vraies généralement plus complexes, peuvent elles cependant être répétées sur des tracts électoraux ?
  • D'autre part est-il possible de faire peser sur une population vulnérable une discrimination de traitement ainsi affiché et cela surtout lorsque ces infos viennent comme actuellement, en résonance avec des colères réelles ou des peurs favorisant l'apparition simpliste de boucs émissaires ?"

Collectif de défense des droits et libertés des étrangers demande au procureur que "des informations discriminatoires envers des personnes devant être protégées par la loi, soient prohibées de tout matériel électoral."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Covid-19: Jean Castex sera au 13H00 de TF1 ce mercredi

Le Premier ministre, Jean Castex, est l'invité du journal de 13H00 de TF1 ce mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, a annoncé ce lundi 19 juillet 2021 la chaîne.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.74
couvert
le 27/07 à 6h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage