Le diplomate Boris Boillon prochainement suspendu par le quai d'Orsay

Publié le 22/11/2016 - 16:35
Mis à jour le 22/11/2016 - 16:54

Le Quai d'Orsay a annoncé ce mardi 22 novembre 2016 la suspension prochaine de Boris Boillon en raison de ses ennuis judiciaires. "Compte tenu des derniers développements de la procédure judiciaire, le ministère des Affaires étrangères a décidé d'interrompre immédiatement sa mission à New York et de procéder à son rappel en vue d'une mesure de suspension".

 

 ©
©

Boris Boillon avait été réintégré au ministère à l'été 2016, après quatre années de disponibilité, et affecté sur une mission de renfort à l'ONU à New York. "Lors de sa réintégration, le ministère des Affaires étrangères n'avait aucune connaissance des suites qu'entendait donner la justice à l'enquête préliminaire qui avait été ouverte à son encontre, en 2013", indique le ministère.

L'ancien ambassadeur de France en Irak et en Tunisie, originaire de Pontarlier, Boris Boillon, arrêté en juillet 2013 gare du Nord à Paris alors qu'il voyageait avec 350 000 euros et 40 000 dollars en liquide, sera jugé le 23 mars 2017 à Paris, notamment pour "blanchiment de fraude fiscale", a-t-on appris lundi 21 novembre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Haut-Doubs : il achetait et revendait des biens immobiliers illégalement et menait la grande vie

"C’est une enquête tout à fait atypique" a déclaré d’emblée le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux ce jeudi 19 mai en introduction de sa conférence de presse. Un homme de 32 ans a été interpellé en début de semaine dans la communes Les Fontenelles dans le Haut-Doubs pour travail dissimulé et blanchiment d’argent après voir acheter et vendu plusieurs biens immobiliers sans aucune déclaration.

A Besançon, un corps retrouvé, possiblement celui d’un Serbe disparu en décembre dernier

Son identité devrait rapidement être déterminée. Le corps d’un ressortissant serbe disparu depuis fin décembre à Besançon a vraisemblablement été découvert mercredi dernier dans un bâtiment désaffecté sur les rives du Doubs, une autopsie confirmant la thèse d’un homicide, a-t-on appris ce mardi 26 avril auprès du parquet.

Mosquées taguées à Besançon : un ex-candidat du RN condamné à 18 mois de prison avec sursis…

Au mois de novembre 2021, plusieurs mosquées avaient été vandalisées dans le Doubs (Besançon, Pontarlier et Montlebon). Un ancien candidat aux élections départementales pour le parti du Rassemblement National avait reconnu les faits en janvier dernier. Il devait répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Besançon ce lundi 25 avril 2022.

Procès de Nicolas Zepeda : vers un procès en appel à Besançon ?

Le procureur de la République de Besançon et avocat général au procès de Nicolas Zepeda Etienne Manteaux est revenu ce vendredi 15 avril sur la demande d’appel de Nicolas Zepeda, condamné le 12 avril dernier pour le meurtre de Narumi Kurusaki. Même si la loi interdit qu’un procès en appel se déroule dans le tribunal où le premier jugement a été rendu, il pourrait peut-être y avoir une exception...
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.99
partiellement nuageux
le 25/05 à 9h00
Vent
2.76 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
85 %

Sondage