Bourgogne Franche-Comté : une activité économique régionale qui stagne

Publié le 10/01/2024 - 10:52
Mis à jour le 11/01/2024 - 15:30

ÉTUDE INSEE • Au troisième trimestre 2023, le secteur de l’activité économique en Bourgogne-Franche-Comté tourne au ralenti, comme dans le reste de la France. L’Insee Bourgogne Franche-Comté a publié le 9 janvier 2024 une note de conjoncture régionale pour le troisième trimestre de 2023. Cette stagnation dans le secteur serait en partie marquée par “des tensions sur les cours du pétrole et une inflation toujours élevée”. 

Au troisième trimestre 2023, la Bourgogne-Franche-Comté compte 994.700 salariés. L’Insee affirme que même si ce chiffre semble stagner, il est à son niveau record depuis maintenant quatre trimestres. Représentant trois quarts des salariés, le secteur privé est touché par une légère baisse de 0,2%. Le Territoire de Belfort et la Haute-Saône sont les départements principalement touchés par ce recul, avec une baisse respective de 0,4% et 0,6%.

Le secteur de l’industrie semble, quant à lui, se stabiliser, enregistrant même une légère hausse dans l’industrie chimique et pharmaceutique. En revanche, l'étude de l’Insee enregistre une diminution de l’emploi intérimaire, soit 5,3% de moins par rapport au trimestre dernier. 

Une augmentation des emplois frontaliers

De plus en plus de Bourguignons - Francs-Comtois semblent attirés par les postes frontaliers. 47.000 frontaliers occupent un emploi en Suisse, soit 3.500 de plus en l’espace d’un an. Ce chiffre est en constante hausse depuis 2021. Neuf frontaliers sur dix occupent un poste dans les Cantons de Neuchâtel, de Vaud et du Jura Suisse et sept frontaliers sur dix résident dans le département du Doubs. 

Un accroissement du taux de chômage

Le troisième trimestre 2023 est également marqué par la hausse du taux de chômage en Bourgogne-Franche-Comté de 0,2 points, identique à l’augmentation au niveau national. La région termine le trimestre avec un taux de 6,5 %, contre 7,4 % pour la France. Malgré cette hausse, le taux demeure proche de son niveau minimal de 6,2%, enregistré début 2023. La région s’enregistre à la cinquième place parmi les régions les moins touchées par le chômage, derrière les Pays de la Loire, la Bretagne, Auvergne-Rhône-Alpes et la Corse.

Seul le Territoire de Belfort termine l’année avec un taux supérieur au niveau national, atteignant les 8,7%. Selon l’Insee, le taux est stable ce trimestre pour la Côte-d’or et l’Yonne.

© Insee Bourgogne-Franche-Comté

La création d’entreprises en hausse

Ce sont 8.300 entreprises qui voient le jour au troisième trimestre, soit +8,4 % contre +6,3% au niveau national. Ces créations touchent notamment les secteurs les plus dynamiques tels que le commerce, les transports, l’hébergement ou encore la restauration, représentant une hausse de 29%. 

En revanche, le secteur de l’industrie enregistre moins de créations ce trimestre. Entre septembre 2022 et septembre 2023, le nombre de défaillances d’entreprises dans la région atteint 1.830, ce qui représente une hausse de 31,7% en l’espace d’un an. Selon l’Insee, “des conditions de financement toujours peu favorables et une activité économique peu dynamique” permettent de comprendre cette hausse. 

Info +

  • Pour retrouver l'étude complète de l'Insee sur l'activité économique régionale : www.insee.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.26
ciel dégagé
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
59 %