Une brassière de détection du cancer du sein développée à Besançon

Publié le 14/10/2020 - 18:40
Mis à jour le 29/10/2020 - 15:29

Développé par l'École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM), ce système de détection du cancer du sein sera en phase test sur des patientes à l'hôpital Nord-Franche-Comté à partir de 2021. Il pourrait par la suite se démocratiser...

Ce soutien-gorge intelligent pourrait devenir un complément des mammographies et à terme être utilisé individuellement chez soi. Zeina Al Masry, enseignante chercheuse à l'ENSMM et pilote de ce projet (avec Noureddine Zerhouni) a d'ailleurs des projets ambitieux pour ce prototype. Elle reste toutefois sur la réserve : "Il est en phase test pour l'instant, mais c'est vrai qu'on peut imaginer que ce dispositif réponde à un problème plus large, notamment dans les pays sous-développés. Il pourrait être utilisé dans des endroits où il n'y a pas forcément de matériel pour effectuer des mammographies. Néanmoins, il ne remplace par cette dernière, il est complémentaire" .

Comment fonctionne-t-il ?

Le but de ce dispositif et "d'aider à détecter en précoce la présence des nodules dans le sein", précise Zeina. Il est composé de deux types de capteurs : thermiques et d''impédance électrique. "Grâce à ce réseau de capteurs qui est lié à un soutien-gorge, nous allons pouvoir collecter des données et les traiter. Il s'agira ensuite de localiser, préciser la taille et la profondeur des nodules".

Pour l'heure, ce dispositif est dédié à une tranche d'âge précise (50-60 ans). Concernant les essais cliniques, les premières patientes qui pourront bénéficier du dispositif seront accompagnées d'un médecin. Elles l'enfileront comme un soutien-gorge classique et devront le garder sur elles pendant trente minutes.

Remarque :  la mammographie est conseillée à partir de 50 ans.

Infos +

  • Développé par l'ENSMM, ce dispositif profite d'un financement Interreg (franco-suisse). La partie française est composée de l'ENSMM et Femto-ST, l'UTBM, l'hôpital Nord-Franche-Comté. La partie suisse est composée du CSEM et le ZTC.
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Santé

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

33, 34, 35°C : les trucs pour se protéger de la chaleur !

Il fait assez chaud depuis quelques jours en Franche-Comté avec des températures qui ont dépassé les 35°C... Alors attention à ne pas attraper un coup de chaud et à protéger vos proches, surtout les plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées… Pas besoin de passer la journée la tête dans votre réfrigérateur, voici six astuces pour vous protéger (+ une astuce bonus !).

Covid-19 : plus de 9.900 personnes ont reçu une première injection au centre vaccinal de Micropolis

Ouvert depuis le 31 mai 2021, le vaccinodrome de Micropolis (accessible par la rue Mouras) a vu passer plus de 9.900 personnes désirant se faire vacciner (1.900 pour une seconde injection). Ce mercredi, de nouveaux créneaux sans rendez-vous ont été mis en place. On fait le point avec le commandant Reynald Ballin, chef du centre de vaccination.

Fin de l’obligation du port du masque en extérieur jeudi. Levée du couvre-feu avancé au 20 juin

Grâce à une amélioration sanitaire plus rapide que prévu, la vie va redevenir presque normale avec la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu à partir de dimanche. Jean Castex prévient que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique.

Opération de sensibilisation à la vaccination pour les publics bénéficiaires de l’aide alimentaire

Sylvie Wanlin, vice-présidente du CCAS et adjointe à la maire en charge des solidarités s'est rendu ce lundi 14 juin 2021 sur le site des Restos du Cœur de Planoise durant la distribution de l’aide alimentaire à l’occasion de la pré-campagne d’été "les bons gestes, les bons réflexes" menée par le CCAS avec l’appui des professionnels de santé de la DHS (Direction Hygiène Santé de la Ville de Besançon).

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.81
ciel dégagé
le 18/06 à 21h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage