Brexit : Moscovici à la réunion ministérielle de crise autour de Hollande

Publié le 24/06/2016 - 09:58
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:27

La réunion ministérielle de crise autour de François Hollande s’est ouverte à 9h00 ce vendredi  24 juin 2016 à l’Elysée avec, outre plusieurs membres du gouvernement français, le commissaire européen Pierre Moscovici.

 ©
©

Les ministres des Finances, Michel Sapin, des Affaires étrangères,  Jean-Marc Ayrault ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir participent à cette réunion, tout comme l'ancien ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Le chef de l'Etat français doit s'exprimer à l'issue de cette réunion depuis le palais présidentiel. François Hollande avait lancé jusqu'au jour du référendum jeudi de multiples avertissements, estimant que "l'avenir de l'Union européenne" se jouait avec ce scrutin.

La directrice de cabinet du Premier ministre Manuel Valls, Véronique Bedague-Hamilius, et le représentant permanent de la France auprès de l'Union européenne, Pierre Sellal, étaient également autour de la table, a précisé l'entourage du chef de l'Etat qui doit s'exprimer en fin de matinée depuis le palais présidentiel. Le chef de l'Etat s'est auparavant entretenu pendant une vingtaine de minutes avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk, a-t-on appris auprès de son entourage.

 Au cours de leur conversation, François Hollande et Angela Merkel "ont tiré les conséquences" du référendum britannique, envisageant de nouveaux entretiens au cours de la journée. Le président français avait lancé jusqu'au jour du référendum jeudi de multiples avertissements, estimant que "l'avenir de l'Union européenne" se jouait avec ce scrutin. Aux yeux de Paris, a-t-il mis en garde, la sortie du Royaume-Uni de l'UE

est "irréversible". Le chef de l'Etat avait également annoncé mercredi qu'il se rendrait "la semaine prochaine" à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, une rencontre prévue lundi, avant le sommet européen post-Brexit de mardi et mercredi à Bruxelles. François Hollande a plaidé aussi pour "une relance de la construction européenne (...) quelle que soit la réponse du peuple britannique".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

brexit

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Pour le géographe Christophe Guilluy, c’est clair, la victoire du Brexit, « c’est celle de l’Angleterre périphérique. C’est-à-dire celle des territoires où vivent désormais les classes populaires (comme dans bien des pays développés) : l’espace rural, petites villes et villes moyennes…. (la question de l’insularité est secondaire). Partout, le modèle mondialisé produit sa contestation (Amérique périphérique, une Suède périphérique, Suisse périphérique, Pays-Bas périphérique etc. etc. ) ». 

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce dimanche 3 juillet  2016 que l’Union européenne devait lancer des « initiatives fortes » pour « réinventer l’Europe » après le Brexit, parmi lesquelles figurent une prolongation du plan Juncker, destiné à relancer l’investissement en Europe. 

Brexit: la France et l’Allemagne doivent « prendre l’initiative » (Hollande)

François Hollande a affirmé ce dimanche 26 juin 2016 que la France et l’Allemagne devaient « prendre l’initiative » après le vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l’Union européenne.

La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’ »un nouveau départ comme une coopérative de nations « 

La gauche s’est prononcé sur la décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne ce vendredi 24 juin 2016. Entre la gauche de la gauche, le Parti socialiste, le parti de gauche ou encore le MRC : certains ont réagi plus vivement que d’autres.

F. Hollande sur le Brexit : « un choix douloureux que je regrette profondément »

Ce vendredi 24 juin 2016, François Hollande a déclaré regretter « profondément » le vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne, « un choix douloureux » qui « met ravement l’Europe à l’épreuve »« L’Europe ne peut plus faire comme avant », a souligné le chef de l’Etat lors d’une allocution solennelle depuis l’Elysée à l’issue d’une réunion de crise avec plusieurs membres du gouvernement, et avant un conseil des ministres extraordinaire prévu dans l’après-midi.

Brexit : pour Mélenchon, l’UE, « on la change ou on la quitte »

Le candidat à l’élection présidentielle Jean Luc Mélenchon a profité vendredi du choix des Britanniques de quitter l’Union européenne pour renouveler sa demande de « sortie des traités européens », estimant que l’Europe, « on la change ou on la quitte ».

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.39
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %

Sondage