La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’"un nouveau départ comme une coopérative de nations "

Publié le 24/06/2016 - 17:21
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:27

La gauche s’est prononcé sur la décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne ce vendredi 24 juin 2016. Entre la gauche de la gauche, le Parti socialiste, le parti de gauche ou encore le MRC : certains ont réagi plus vivement que d’autres.

recemment_mis_a_jour73.jpg
Bastien Faudot a 37 ans © facebook -benjamin taguemount
PUBLICITÉ

La gauche du « non » au Traité constitutionnel européen en 2005 s’est retrouvée vendredi 24 juin 2016 pour critiquer le déficit démocratique de l’Union européenne, le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon se montrant le plus tranchant: « l’UE, on la change ou on la quitte« . Quelques heures après le choix des Britanniques de quitter l’Union européenne, des représentants de la gauche de la gauche mais aussi du Parti socialiste ont fait entendre leur voix pour souligner que les Français avaient les premiers, il y a onze ans, rejeté le projet européen sur lequel on leur demandait de s’exprimer.

La France aussi avait dit non

En 2005, « le peuple français, par référendum, s’était nettement prononcé pour une refondation critique de l’Union européenne, plongée dans une dérive protectrice des rentes« , a ainsi estimé dans un communiqué le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), à l’époque partisan du « non ». Il a regretté que les responsables européens aient alors « répondu à ce cri d’alarme par une radicalisation de ce qui est devenu le consensus de Bruxelles, machine à détruire des services publics et à séparer les élites des peuples« .

Évoquant un « déni répété » depuis 2005 de l' »exigence » démocratique, le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent a vu dans le Brexit « un nouveau choc révélateur de l’ampleur du désaveu populaire vis-à-vis de l’UE néolibérale« . « Le temps est venu de refonder l’UE, de construire une Union de peuples et de nations libres, souverains et associés, tournée vers le progrès humain et la justice sociale« , a insisté celui qui préside également le parti des gauches européennes. « Le vote des électeurs britanniques fait écho à ceux qui, en France comme en Espagne, en Grèce ou récemment en Italie, s’estiment dépossédés du projet européen car ils en subissent les effets sans être associés aux décisions prises« , a analysé de son côté Benoît Hamon, député PS frondeur, dénonçant « la
cécité de la classe politique aux ravages démocratiques et sociaux provoqués par l’obsession libérale de l’Europe actuelle
« .

Le cri du petit peuple

Candidat à la présidentielle pour le Mouvement républicain et citoyen (MRC), ancien parti de Jean-Pierre Chevènement, le belfortain Bastien Faudot s’est réjoui que « l’Union européenne, telle que nous la connaissons, cette union irréversible, nouvel horizon historique indépassable, est morte cette nuit« . Il a défendu « un nouveau départ comme une coopérative de nations« , comprenant la « nationalisation de l’euro » et « la suppression de la Commission européenne« .

Quant à M. Mélenchon, partisan d’une sortie des traités européens si ceux-ci ne peuvent pas être renégociés, il a estimé que le Brexit représentait « le cri du petit peuple du Royaume-Uni contre tout ce qui est la réalité quotidienne de l’Europe des traités« , citant la « pauvreté« , les « privilèges pour les riches » ou encore « l’arrogance des donneurs de leçon de flexibilité » et la « tyrannie sans visage des comptables de la Commission européenne« . « Depuis 2005, la France puis les Pays-Bas, la Grèce: chaque fois que l’on pose la question au peuple de savoir s’il accepte ce qui est proposé par l’Europe, la réponse est non« , a-t-il constaté lors d’un point-presse. Invitant les uns et les autres à « réfléchir avec soin » à l’événement, il a expliqué que « le refus des peuples n’est pas le refus de la paix, pas le refus de l’union et de la bonne entente« . « Au fond, c’est le refus du fait qu’il n’y ait pas d’harmonisation fiscale, pas d’harmonisation sociale« , a-t-il poursuivi.

Quelques instants plus tard, François Hollande, évoquant « la perte de confiance des peuples sur le projet » européen, a lui-même appelé à la mise en route réelle de cette harmonisation, sans cesse convoquée et jamais réalisée.

 (AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

brexit

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Pour le géographe Christophe Guilluy, c'est clair, la victoire du Brexit, "c'est celle de l'Angleterre périphérique. C'est-à-dire celle des territoires où vivent désormais les classes populaires (comme dans bien des pays développés) : l'espace rural, petites villes et villes moyennes.... (la question de l'insularité est secondaire). Partout, le modèle mondialisé produit sa contestation (Amérique périphérique, une Suède périphérique, Suisse périphérique, Pays-Bas périphérique etc. etc. )". 

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce dimanche 3 juillet  2016 que l'Union européenne devait lancer des "initiatives fortes" pour "réinventer l'Europe" après le Brexit, parmi lesquelles figurent une prolongation du plan Juncker, destiné à relancer l'investissement en Europe. 

Brexit: la France et l’Allemagne doivent « prendre l’initiative » (Hollande)

Brexit: la France et l’Allemagne doivent « prendre l’initiative » (Hollande)

François Hollande a affirmé ce dimanche 26 juin 2016 que la France et l'Allemagne devaient "prendre l'initiative" après le vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l'Union européenne.Retrouvez le discours du président @fhollande lors de l'inauguration du Mémorial de Dun-les-Places https://t.co/v4D37BBdWf— Élysée (@Elysee) 26 juin 2016

F. Hollande sur le Brexit : « un choix douloureux que je regrette profondément »

F. Hollande sur le Brexit : « un choix douloureux que je regrette profondément »

Ce vendredi 24 juin 2016, François Hollande a déclaré regretter "profondément" le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, "un choix douloureux" qui "met ravement l'Europe à l'épreuve". "L'Europe ne peut plus faire comme avant", a souligné le chef de l'Etat lors d'une allocution solennelle depuis l'Elysée à l'issue d'une réunion de crise avec plusieurs membres du gouvernement, et avant un conseil des ministres extraordinaire prévu dans l'après-midi.Revoir la déclaration du président @fhollande à la suite du référendum britannique pic.twitter.com/bF4aMd8JpS— Élysée (@Elysee) 24 juin 2016

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.92
ciel dégagé
le 18/09 à 12h00
Vent
4.47 m/s
Pression
1020.65 hPa
Humidité
45 %

Sondage