Brexit: la France et l'Allemagne doivent "prendre l'initiative" (Hollande)

Publié le 26/06/2016 - 14:22
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:27

François Hollande a affirmé ce dimanche 26 juin 2016 que la France et l'Allemagne devaient "prendre l'initiative" après le vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l'Union européenne.

PUBLICITÉ

« Un pays ami, un pays allié avec lequel nous avons tant de liens, vient de décider de se séparer de notre union, l’Union européenne, qu’on croyait indestructible, indissoluble », a constaté le président de la République lors de la cérémonie d’inauguration du mémorial de Dun-les-Places (Nièvre), village martyr où 27 hommes avaient été fusillés en juin 1944.

« Il est de la responsabilité de la France et de l’Allemagne de prendre l’initiative, parce que nous avons montré que du malheur, de l’horreur et de la guerre, nous avons été capables de construire une amitié forte et c’est en définitive le symbole de Dun-les-Places », a-t-il ajouté. « Séparés, nous prenons le risque d’être désunis, en discorde et en querelle (…) Ensemble, nous pouvons gagner pas simplement la paix, mais l’estime des hommes et des femmes de cette belle union qui s’appelle l’Europe », a-t-il conclu.

Du 26 au 28 juin 1944, 3.000 soldats nazis assiégèrent Dun-les-Places et fusillèrent 27 hommes, âgés de 20 à 68 ans, dont le maire, le curé, des instituteurs et des agriculteurs du village. Ils pillèrent et brûlèrent ensuite des maisons du bourg. Un mémorial a récemment ouvert ses portes en souvenir du drame.

François Hollande a fait à plusieurs reprises références à son prédécesseur François Mitterrand, élu de la région qui se rendait chaque année à Dun-les-Places pour commémorer cet événement, et à son « combat européen ». « Dans un discours à Strasbourg, François Mitterrand avait exhorté les parlementaires européens à se souvenir et à comprendre, comme le mémorial », a dit le Président. Le fils cadet de François Mitterrand, Gilbert, était présent dimanche à la cérémonie, mais n’a pas pris la parole.

La sénatrice socialiste de la Nièvre et petite-fille de l’un des fusillés de Dun-les-Places, Anne Emery-Dumas, a pour sa part fait un parallèle entre les événements survenus dans ce village 72 ans plus tôt et l’attaque du 13 novembre 2015 à Paris. « Comment passe-t-on, brusquement en un soir, de la normalité d’un village paisible au déchaînement de haine qui conduit au massacre ? Comment passe-t-on d’une soirée entre amis à la terrasse d’un café à l’horreur absolue d’un carnage ?« , s’est interrogée la parlementaire. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

brexit

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Pour le géographe Christophe Guilluy, c'est clair, la victoire du Brexit, "c'est celle de l'Angleterre périphérique. C'est-à-dire celle des territoires où vivent désormais les classes populaires (comme dans bien des pays développés) : l'espace rural, petites villes et villes moyennes.... (la question de l'insularité est secondaire). Partout, le modèle mondialisé produit sa contestation (Amérique périphérique, une Suède périphérique, Suisse périphérique, Pays-Bas périphérique etc. etc. )". 

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce dimanche 3 juillet  2016 que l'Union européenne devait lancer des "initiatives fortes" pour "réinventer l'Europe" après le Brexit, parmi lesquelles figurent une prolongation du plan Juncker, destiné à relancer l'investissement en Europe. 

La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’ »un nouveau départ comme une coopérative de nations « 

La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’ »un nouveau départ comme une coopérative de nations « 

La gauche s’est prononcé sur la décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne ce vendredi 24 juin 2016. Entre la gauche de la gauche, le Parti socialiste, le parti de gauche ou encore le MRC : certains ont réagi plus vivement que d’autres.

F. Hollande sur le Brexit : « un choix douloureux que je regrette profondément »

F. Hollande sur le Brexit : « un choix douloureux que je regrette profondément »

Ce vendredi 24 juin 2016, François Hollande a déclaré regretter "profondément" le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, "un choix douloureux" qui "met ravement l'Europe à l'épreuve". "L'Europe ne peut plus faire comme avant", a souligné le chef de l'Etat lors d'une allocution solennelle depuis l'Elysée à l'issue d'une réunion de crise avec plusieurs membres du gouvernement, et avant un conseil des ministres extraordinaire prévu dans l'après-midi.Revoir la déclaration du président @fhollande à la suite du référendum britannique pic.twitter.com/bF4aMd8JpS— Élysée (@Elysee) 24 juin 2016

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.34
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage