F. Hollande sur le Brexit : "un choix douloureux que je regrette profondément"

Publié le 24/06/2016 - 12:52
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:27

Ce vendredi 24 juin 2016, François Hollande a déclaré regretter « profondément » le vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne, « un choix douloureux » qui « met ravement l’Europe à l’épreuve »« L’Europe ne peut plus faire comme avant », a souligné le chef de l’Etat lors d’une allocution solennelle depuis l’Elysée à l’issue d’une réunion de crise avec plusieurs membres du gouvernement, et avant un conseil des ministres extraordinaire prévu dans l’après-midi.

 ©
©

"La France sera donc à l'initiative pour que l'Europe se concentre sur l'essentiel: la sécurité et la défense de notre continent pour protéger nos frontières et pour préserver la paix face aux menaces, l'investissement pour la croissance et pour l'emploi pour mettre en oeuvre des politiques industrielles dans le domaine des nouvelles technologies et de la transition énergétique, l'harmonisation fiscale et sociale pour donner à nos économies des règles et à nos concitoyens des garanties, enfin le renforcement de la zone euro et de sa gouvernance démocratique", a déclaré le chef de l'Etat.

L'UE "doit être comprise et contrôlée par ses citoyens", a-t-il affirmé, confirmant qu'il se rendrait lundi à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, avant le sommet européen post-Brexit de mardi et mercredi à Bruxelles. Préalablement à ce sommet, François Hollande a aussi annoncé qu'il rencontrerait "les responsables politiques des grandes formations de notre pays".

Peu après l'annonce officielle du Brexit, le chef de l'État français s'était entretenu pendant une vingtaine de minutes avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk. Puis il a réuni autour de lui pendant près d'une heure les ministres concernés, les ministres des Finances, Michel Sapin, des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir. Fait exceptionnel, le commissaire européen aux Finances et à l'Economie et ancien ministre Pierre Moscovici avait été convié à cette réunion de crise. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

brexit

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Pour le géographe Christophe Guilluy, c’est clair, la victoire du Brexit, « c’est celle de l’Angleterre périphérique. C’est-à-dire celle des territoires où vivent désormais les classes populaires (comme dans bien des pays développés) : l’espace rural, petites villes et villes moyennes…. (la question de l’insularité est secondaire). Partout, le modèle mondialisé produit sa contestation (Amérique périphérique, une Suède périphérique, Suisse périphérique, Pays-Bas périphérique etc. etc. ) ». 

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce dimanche 3 juillet  2016 que l’Union européenne devait lancer des « initiatives fortes » pour « réinventer l’Europe » après le Brexit, parmi lesquelles figurent une prolongation du plan Juncker, destiné à relancer l’investissement en Europe. 

Brexit: la France et l’Allemagne doivent « prendre l’initiative » (Hollande)

François Hollande a affirmé ce dimanche 26 juin 2016 que la France et l’Allemagne devaient « prendre l’initiative » après le vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l’Union européenne.

La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’ »un nouveau départ comme une coopérative de nations « 

La gauche s’est prononcé sur la décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne ce vendredi 24 juin 2016. Entre la gauche de la gauche, le Parti socialiste, le parti de gauche ou encore le MRC : certains ont réagi plus vivement que d’autres.

Brexit : pour Mélenchon, l’UE, « on la change ou on la quitte »

Le candidat à l’élection présidentielle Jean Luc Mélenchon a profité vendredi du choix des Britanniques de quitter l’Union européenne pour renouveler sa demande de « sortie des traités européens », estimant que l’Europe, « on la change ou on la quitte ».

Politique

La prime exceptionnelle de rentrée versée le 15 septembre

Plus de 10 millions de foyers vont bénéficier de la prime de rentrée, une aide exceptionnelle de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge. Cette "aide exceptionnelle de solidarité" sera versée le 15 septembre 2022 aux bénéficiaires des minima sociaux (RSA, allocation aux adultes handicapés…), ainsi qu'aux étudiants boursiers, a déclaré le ministère des Solidarités.

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.64
légère pluie
le 20/08 à 3h00
Vent
2.09 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage