Alerte Témoin

F. Hollande sur le Brexit : "un choix douloureux que je regrette profondément"

Publié le 24/06/2016 - 12:52
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:27

Ce vendredi 24 juin 2016, François Hollande a déclaré regretter "profondément" le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, "un choix douloureux" qui "met ravement l'Europe à l'épreuve""L'Europe ne peut plus faire comme avant", a souligné le chef de l'Etat lors d'une allocution solennelle depuis l'Elysée à l'issue d'une réunion de crise avec plusieurs membres du gouvernement, et avant un conseil des ministres extraordinaire prévu dans l'après-midi.

francois_hollande.jpg
© dr Facebook François Hollande

"La France sera donc à l'initiative pour que l'Europe se concentre sur l'essentiel: la sécurité et la défense de notre continent pour protéger nos frontières et pour préserver la paix face aux menaces, l'investissement pour la croissance et pour l'emploi pour mettre en oeuvre des politiques industrielles dans le domaine des nouvelles technologies et de la transition énergétique, l'harmonisation fiscale et sociale pour donner à nos économies des règles et à nos concitoyens des garanties, enfin le renforcement de la zone euro et de sa gouvernance démocratique", a déclaré le chef de l'Etat.

L'UE "doit être comprise et contrôlée par ses citoyens", a-t-il affirmé, confirmant qu'il se rendrait lundi à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, avant le sommet européen post-Brexit de mardi et mercredi à Bruxelles. Préalablement à ce sommet, François Hollande a aussi annoncé qu'il rencontrerait "les responsables politiques des grandes formations de notre pays".

Peu après l'annonce officielle du Brexit, le chef de l'État français s'était entretenu pendant une vingtaine de minutes avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk. Puis il a réuni autour de lui pendant près d'une heure les ministres concernés, les ministres des Finances, Michel Sapin, des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir. Fait exceptionnel, le commissaire européen aux Finances et à l'Economie et ancien ministre Pierre Moscovici avait été convié à cette réunion de crise. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

brexit

Brexit, « la victoire de l’Angleterre périphérique ! » selon le géographe Christophe Guilluy

Pour le géographe Christophe Guilluy, c'est clair, la victoire du Brexit, "c'est celle de l'Angleterre périphérique. C'est-à-dire celle des territoires où vivent désormais les classes populaires (comme dans bien des pays développés) : l'espace rural, petites villes et villes moyennes.... (la question de l'insularité est secondaire). Partout, le modèle mondialisé produit sa contestation (Amérique périphérique, une Suède périphérique, Suisse périphérique, Pays-Bas périphérique etc. etc. )". 

Prolonger le plan Juncker, piste pour aller de l’avant après le Brexit, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce dimanche 3 juillet  2016 que l'Union européenne devait lancer des "initiatives fortes" pour "réinventer l'Europe" après le Brexit, parmi lesquelles figurent une prolongation du plan Juncker, destiné à relancer l'investissement en Europe. 

Brexit: la France et l’Allemagne doivent « prendre l’initiative » (Hollande)

François Hollande a affirmé ce dimanche 26 juin 2016 que la France et l'Allemagne devaient "prendre l'initiative" après le vote des Britanniques en faveur de la sortie de leur pays de l'Union européenne.

La gauche se prononce sur le Brexit : le belfortain Bastien Faudot parle d’ »un nouveau départ comme une coopérative de nations « 

La gauche s’est prononcé sur la décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne ce vendredi 24 juin 2016. Entre la gauche de la gauche, le Parti socialiste, le parti de gauche ou encore le MRC : certains ont réagi plus vivement que d’autres.

Politique

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.2
ciel dégagé
le 29/05 à 3h00
Vent
3.82 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune