Budget de la Défense : Chevènement demande que l’effort national soit pris en compte

Publié le 14/03/2013 - 10:23
Mis à jour le 14/03/2013 - 10:25

Lui-même ancien ministre de la Défense, le sénateur belfortain Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du MRC, demande la prise en compte de l'"effort particulier" de la France en matière de défense dans l'échéancier de réduction du déficit public. 

1277567010.jpg
Jean-Pierre Chevènement, 73 ans ©carvy

Guerre au Mali

PUBLICITÉ

Sur Radio Classique et Public Sénat ce jeudi 14 mars 2013, le président d’honneur du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a réclamé un « certain assouplissement » du plafond de déficit de 3% du PIB décrété par l’UE.

Il faut notamment, selon lui, « tenir compte de l’effort particulier de Défense que fait la France : 1,5% et même plus de son PIB » contre une « moyenne européenne de 1 point« . « La différence devrait venir en soustraction de ce pourcentage un peu symbolique de 3% fixé par le traité de Maastricht il y a vingt ans« , a poursuivi l’ancien ministre de l’Intérieur et de la Défense, rappelant son opposition à ce traité.

Pour Jean-Pierre Chevènement, qui dit « soutenir le gouvernement les yeux ouverts », « les autres Européens ne font rien dans un cas qui concerne directement la défense de l’Europe« , le Mali. Or on ne pouvait laisser cet Etat, « qui est au coeur de l’Afrique avec sept voisins, devenir un sanctuaire jihadiste. Ca, ce n’était pas possible« . « Donc la France a réagi, les autres non« , a regretté le sénateur MRC.

Le 13 mars déjà, Jean-Pierre Chevènement s’était prononcé en matière de Défense alors que la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat avertissait le gouvernement qu’une baisse du budget de la Défense au-delà d’un seuil de 1,5% du PIB compromettrait la sécurité de la France. Le sénateur belfortain (RDSE, à majorité PRG) avait alors déclaré que « l’outil de défense se pense à long terme et ne peut-être à la merci de coupes budgétaires conjoncturelles« .

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.46
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage