Darmanin dévoile la nouvelle jauge d'accueil dans les lieux de culte

Publié le 03/12/2020 - 09:55
Mis à jour le 03/12/2020 - 09:55

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dévoilé mercredi soir la nouvelle jauge "établie" après consultation des différents cultes pour définir le nombre de personnes désormais autorisées à assister aux cérémonies religieuses.

Église St Pierre - Besançon © D Poirier
Église St Pierre - Besançon © D Poirier

"De manière à concilier liberté d'exercice du culte et mesures sanitaires, une nouvelle jauge de présence dans les édifices du culte a été établie. Elle prévoit, pour l'organisation des cérémonies, de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n'occuper qu'une rangée sur deux", indique le ministre dans un communiqué.

Cette nouvelle jauge, qui s'appliquera jusqu'à la prochaine étape du déconfinement prévue le 15 décembre, doit être formalisée jeudi matin dans un décret de l'exécutif et fait suite à la décision du Conseil d'Etat qui avait retoqué dimanche une précédente limitation gouvernementale à 30 personnes par édifice religieux.

La haute juridiction, saisie par des associations catholiques, avait jugé cette jauge "disproportionnée" et donné trois jours au gouvernement pour revoir sa copie.

Réagissant à l'annonce du ministère, La conférence des évêques (CEF) a jugé la nouvelle jauge "proportionnée à la capacité d'accueil des édifices" et "applicable" en dépit de son caractère "contraignant".

"La CEF se réjouit que se renoue un dialogue constructif avec les pouvoirs publics", indique le communiqué.

Mercredi matin, le Premier ministre Jean Castex avait assuré sur BFMTV avoir proposé une "limite quantitative à 30 fidèles à une jauge à 6 m2 par fidèle", tout en affirmant qu'aucune décision n'avait été prise.

"J'ai bon espoir qu'on trouvera un accord équilibré", avait dit le Premier ministre, évoquant par ailleurs la possibilité de "desserrer un petit peu la jauge" pour les cérémonies de Noël.

Dans son communiqué, M. Darmanin précise que les discussions avec les cultes "se poursuivront dans les jours prochains" afin de définir les règles qui s'appliqueront au-délà du 15 décembre.

Jean Castex avait fixé la semaine dernière la jauge maximale à 30 personnes par office religieux, tout en assurant qu'elle évoluerait "progressivement" et pourrait tenir compte de la "capacité globale d'accueil" du lieu de culte, avant que le Conseil d'Etat ne lui demande de revoir sa copie.

Interrogée, la Fédération protestante de France avait affirmé qu'elle allait "se satisfaire" de la proposition des 6m2. Tout comme le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a de toute façon recommandé à ses fédérations de mosquées d'attendre le 15 décembre avant de reprendre les prières du vendredi.

Article du 2 décembre 2020

Cérémonies religieuses: Castex propose d'assouplir la jauge à "6 m2 par fidèle"

Le Premier ministre Jean Castex a proposé mercredi d'assouplir à "6 m2 par fidèle" la jauge sanitaire du nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses, contre 30 personnes maximum actuellement.

Dimanche, le Conseil d'Etat, saisi par des associations catholiques, avait donné trois jours au gouvernement pour revoir sa copie, jugeant la jauge de 30 personnes décrétée face au Covid-19 trop stricte et "disproportionnée" car ne prenant "pas en compte la taille des édifices religieux".

Pour l'instant "aucune décision" n'a été prise "car le Conseil d'Etat nous a donné trois jours et le délai expire demain (jeudi) matin", a déclaré M. Castex sur BFMTV/RMC.

"J'ai proposé de passer d'une limite quantitative à 30 fidèles à une jauge à 6 m2 par fidèle", "c'est-à-dire une jauge relative", et ce "jusqu'au 15 décembre, où une nouvelle étape d'assouplissement" pourra avoir lieu, a-t-il indiqué.

"Nous sommes encore en discussion" avec le ministère de l'Intérieur et les représentants des cultes, dont certains "voudraient des jauges un peu plus souples" que 6 m2, a-t-il indiqué. "Mais j'ai bon espoir qu'on trouvera un accord équilibré".

Par ailleurs, M. Castex a évoqué la possibilité de "desserrer un petit peu la jauge" pour les cérémonies de Noël.

M. Castex avait fixé la semaine dernière la jauge maximale à 30 personnes par office religieux, tout en assurant qu'elle évoluerait "progressivement" et pourrait tenir compte de la "capacité globale d'accueil" du lieu de culte, avant que le Conseil d'État ne lui demande de revoir sa copie.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Confinement et absence de quêtes : une perte de plusieurs milliers d’euros pour le Diocèse de Besançon

Fermées lors du premier confinement et une grande partie du second, les églises ont subi de lourdes pertes financières suite à l'absence de quêtes. En France, on estime à plus de 60 millions d'euros de préjudice cette année. Le Diocèse de Besançon, malgré plusieurs généreux donateurs, a lui aussi été impacté à hauteur de plusieurs milliers d'euros, explique Monseigneur Jean-Luc Bouilleret ce mardi 22 décembre.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.16
nuageux
le 22/01 à 12h00
Vent
5.42 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
74 %

Sondage