Alerte Témoin

C'est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

Publié le 17/06/2019 - 13:13
Mis à jour le 17/06/2019 - 13:15

sujets et corrigés •

L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

bac2017.JPG
© Hélène Loget

"Est-il possible d'échapper au temps?", "Reconnaitre ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté?", explications d'un extrait de l'oeuvre de Freud ou des Essais de Montaigne figurent parmi les sujets proposés aux élèves.

Les sujets de philosophie au Bac 2019

Filière ES : "La morale est-elle la meilleure des politiques ?" ; "Le travail divise-t-il les hommes ?"

Le corrigé de Studyrama

Filière S : "La pluralité des cultures fait-elle obstacle à l’unité du genre humain ?" ; "Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ?"

Le corrigé de Studyrama

filière L : "Est-il possible d’échapper au temps ?" ; "À quoi bon expliquer une œuvre d’art ?"

Le corrigé de Studyrama

Filière techno : "Seul ce qui peut s’échanger a-t-il de la valeur ?" ; "Les lois peuvent-elles faire notre bonheur ?"

Le corrigé de Studyrama

A Besançon des professeurs se sont rassemblés devant le lycée Pergaud pour protester contre les réformes du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Pour la première fois depuis 2003, plusieurs syndicats enseignants ont appelé à une grève de la surveillance en ce premier jour du bac. Le ministre, qui a qualifié ce mouvement d'"incompréhensible" lundi sur France Inter, a assuré que les épreuves allaient se dérouler "normalement", "selon les premières remontées de la matinée". Les chefs des centres d'examen ont de toute façon prévu des réservistes pour pallier un éventuel manque de surveillants.

Sur les réseaux sociaux et devant des lycées, des profs en grève ont publié ou distribué des sujets de philo parodiques pour exprimer leur exaspération: "Communiquer, est-ce dialoguer?", "Le mépris est-il de bonne gouvernance?" etc.

Bac "local"

L'intersyndicale ayant appelé à la grève --qui regroupe notamment le Snes-FSU, premier syndicat chez les enseignants du secondaire, et SUD-Éducation -- entend protester contre la réforme du bac qui entrera en vigueur en 2021 et réduira notamment le nombre d'épreuves finales de l'examen au profit du contrôle continu et s'accompagne d'une refonte de l'enseignement au lycée.

Les syndicats voient dans cette transformation l'instauration d'un bac "local", dont la valeur dépendra du lycée dans lequel le jeune aura effectué sa scolarité, et s'attendent à "un rythme effréné d'évaluations" via le contrôle continu.

Ils se disent par ailleurs exaspérés par ce qu'ils voient comme une absence de réponse du ministre à leurs inquiétudes sur la réforme de cet examen bicentenaire.

L'épreuve de philosophie, qui depuis les années 70 donne le coup d'envoi de la semaine d'épreuves pour une grande partie des candidats, sera maintenue dans le nouveau bac.

L'après-midi dans les centres d'examen sera consacrée à l'épreuve anticipée de français pour les élèves de première en bac général et technologique.

Bac 2019

Les épreuves du bac se termineront le 24 juin pour les filières scientifiques (S) et littéraires (L), et dès le 21 juin pour la filière économique et sociale (ES). Dans la voie pro, où les jeunes ont déjà passé plusieurs épreuves, les examens se dérouleront du lundi au mercredi.

Pendant la semaine d'épreuves, la procédure d'admission dans le supérieur, Parcoursup, est par ailleurs suspendue. Elle reprendra le 25 juin, avec une nouvelle phase dite complémentaire, qui permettra aux candidats de formuler des vœux sur des places restées vacantes sur la plateforme.

Les résultats du bac seront connus le 5 juillet et les rattrapages s'étaleront jusqu'au 10. Depuis 2012, le taux de réussite dépasse les 80%. En 2018, 88,2% des candidats ont empoché le diplôme. Mais la proportion de bacheliers dans une génération est nettement plus faible: un jeune sur cinq âgé de 18 ans n'avait pas le bac en 2018.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

En Franche-Comté, des activités éducatives dans les écoles tout en respectant la distanciation physique

Dans le cadre de la reprise progressive des cours dans les écoles et les collèges, les contraintes de distanciation entraînent des conditions d’accueil très particulières, avec un nombre restreint d’élèves pris en charge simultanément par leur professeur. Avec le dispositif Sport-Santé-Culture-Civisme (2S2C) il est possible de proposer aux élèves des activités pendant le temps scolaire, complémentaires de leurs apprentissages, pendant qu’un autre groupe d’élèves est accueilli en classe. C'est le cas dans l’académie de Besançon...

Covid-19 : maintien des concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et des Etudes de Santé

La situation sanitaire étant devenue plus favorable, la phase 2 du déconfinement se met progressivement en place. Ainsi, le calendrier des concours post-concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) et en santé prévus, après concertation avec les formations, pour être organisés entre le 20 juin et le 7 août, est confirmé.

Y aura-t-il des sessions de rattrapage du baccalauréat en Franche-Comté ?

Cette année, compte tenu de la situation sanitaire liée au covid19, des aménagements des examens nationaux comme le baccalauréat ont été décidés : l’ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sont validées à partir des notes du livret scolaire. Pour celles et ceux qui n'auront pas leur baccalauréat de cette façon, des sessions de rattrapages seront programmées comme l'a déclaré ce vendredi 29 mai Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon.

Réticences à la réouverture des écoles : « Cela fait partie des efforts de persuasion que nous avons à faire » (Recteur)

Des communes telles que Besançon ne souhaitent pas rouvrir toutes les écoles pour diverses raisons. Pour le recteur de l'Académie de Besançon, "il y a un effort à faire (…) aujourd'hui le département du Doubs est à 82% des ouvertures des écoles, il faudra que nous soyons à 100% au cours du mois de juin", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi 29 mai 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.62
légère pluie
le 06/06 à 9h00
Vent
5.68 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
92 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune