Chauffard de Dijon : Hollande appelle à "l'extrême vigilance"

Publié le 22/12/2014 - 14:52
Mis à jour le 22/12/2014 - 14:52

François Hollande a appelé lundi en Conseil des ministres à « l’extrême vigilance des services de l’Etat » après les drames de Joué-lès-Tours et de Dijon, a rapporté le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

 ©
©

Le président a affirmé que la position de l'exécutif tenait en "trois mots: solidarité, vigilance et action", a indiqué M. Le Foll. "Le président de la République a appelé à la solidarité avec les victimes, les familles, à la fois pour les passants à Dijon et pour les policiers à Joué-lès-Tours. Il a rappelé l'extrême vigilance qui est celle de l'ensemble des services de l'Etat dans cette situation", a-t-il dit. "Il a rappelé aussi le fait que l'on ne devait pas céder à la panique" face à ces événements, a-t-il précisé.

Interrogé sur un éventuel renforcement des services de sécurité, M. Le Foll a répondu: "On n'est pas dans une mobilisation supplémentaire de forces spécifiques". "A l'heure où je parle, il n'y a pas de liens entre les deux faits incriminés", a-t-il dit, appelant à "ne pas faire d'amalgame" entre ces deux événements. "On a bien compris que le FN allait utiliser" ces événements, a-t-il aussi affirmé, jugeant "parfaitement inadmissibles" les déclarations de responsables de ce parti.

"La responsabilité qui est la nôtre, c'est de faire respecter l'ordre républicain" en refusant "les amalgames, la stigmatisation".

Rappel des faits

Dimanche soir, alors que le centre de Dijon était très calme, un automobiliste, probablement déséquilibré, a heurté en plusieurs endroits de la ville 13 personnes, les blessant toutes, dont deux plus grièvement, mais aucun pronostic vital ne serait engagé. Six personnes étaient toujours hospitalisées lundi matin.

 Samedi à Joué-lès-Tour, un Français né il y a une vingtaine d'années au Burundi a blessé violemment, à l'arme blanche, trois policiers, dont les jours ne sont pas en danger. L'agresseur a été abattu par les forces de l'ordre. Il s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte Facebook le drapeau du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.3
nuageux
le 28/05 à 18h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %