Choix du médecin traitant : bientôt des voies de recours pour les patients

Publié le 14/03/2019 - 07:22
Mis à jour le 14/03/2019 - 07:31

Les patients dépourvus de médecin traitant auront des voies de recours pour en obtenir un lorsqu’ils ne parviennent pas à en trouver, ont voté jeudi les députés en commission, à l’occasion de l’examen du projet de loi santé. Des amendements de deux députés apparentés MoDem et d’un LR ont été adoptés pour ainsi « rendre opposable l’accès au médecin traitant pour tout assuré en faisant la demande ».

"8,6% des assurés de plus de 16 ans n'ont pas de médecin traitant" et "si, aujourd'hui, les assurés peuvent se tourner vers le conciliateur de leur CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie) pour être aidés dans leurs démarches, aucune obligation n'impose aux médecins de les prendre en charge", motivent ces députés. Avoir un médecin traitant permet d'éviter des pénalités ou des réductions de remboursement de soins par l'Assurance maladie.

En l'absence d'accord d'un médecin pour devenir médecin traitant, l'assuré pourra saisir la CPAM afin qu'un médecin traitant puisse lui être désigné parmi une liste de médecins de son ressort géographique.

La commission des Affaires sociales a également adopté un amendement LREM pour permettre aux habitants des zones sous-dotées de saisir le conciliateur de la CPAM afin qu'un médecin traitant disponible soit proposé.

Les députés ont par ailleurs approuvé un amendement du rapporteur Thomas Mesnier (LREM) concernant les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), sorte de réseaux locaux de santé associant des libéraux autour de projets. Le gouvernement souhaite développer ces communautés.

Le projet de loi de la ministre de la Santé Agnès Buzyn prévoyait qu'"à défaut d'initiative des professionnels", l'Agence régionale de santé devait prendre "les initiatives nécessaires à la constitution" de CPTS. Cette mesure contraignante a été supprimée par l'amendement.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.8
légère pluie
le 21/06 à 15h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
86 %