Alerte Témoin

Choix du médecin traitant : bientôt des voies de recours pour les patients

Publié le 14/03/2019 - 07:22
Mis à jour le 14/03/2019 - 07:31

Les patients dépourvus de médecin traitant auront des voies de recours pour en obtenir un lorsqu'ils ne parviennent pas à en trouver, ont voté jeudi les députés en commission, à l'occasion de l'examen du projet de loi santé. Des amendements de deux députés apparentés MoDem et d'un LR ont été adoptés pour ainsi "rendre opposable l'accès au médecin traitant pour tout assuré en faisant la demande".

2014-01-22-illustration_medecin.jpg
©www.photl.com

"8,6% des assurés de plus de 16 ans n'ont pas de médecin traitant" et "si, aujourd'hui, les assurés peuvent se tourner vers le conciliateur de leur CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie) pour être aidés dans leurs démarches, aucune obligation n'impose aux médecins de les prendre en charge", motivent ces députés. Avoir un médecin traitant permet d'éviter des pénalités ou des réductions de remboursement de soins par l'Assurance maladie.

En l'absence d'accord d'un médecin pour devenir médecin traitant, l'assuré pourra saisir la CPAM afin qu'un médecin traitant puisse lui être désigné parmi une liste de médecins de son ressort géographique.

La commission des Affaires sociales a également adopté un amendement LREM pour permettre aux habitants des zones sous-dotées de saisir le conciliateur de la CPAM afin qu'un médecin traitant disponible soit proposé.

Les députés ont par ailleurs approuvé un amendement du rapporteur Thomas Mesnier (LREM) concernant les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), sorte de réseaux locaux de santé associant des libéraux autour de projets. Le gouvernement souhaite développer ces communautés.

Le projet de loi de la ministre de la Santé Agnès Buzyn prévoyait qu'"à défaut d'initiative des professionnels", l'Agence régionale de santé devait prendre "les initiatives nécessaires à la constitution" de CPTS. Cette mesure contraignante a été supprimée par l'amendement.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.07
    couvert
    le 14/08 à 6h00
    Vent
    1.87 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage