Un laboratoire du CHRU de Besançon nommé "Centre national de référence des papillomavirus humains"

Publié le 02/06/2017 - 17:31
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:53

La ministre de la Santé, sur proposition de Santé publique France, a nommé le Laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire du CHU de Besançon, "Centre national de référence des papillomavirus humains".

PUBLICITÉ

Les papillomavirus humains (HPV) constituent un groupe de virus très répandus dans le monde. Ils infectent les muqueuses ou la peau et sont extrêmement contagieux. Ces virus sont éliminés le plus souvent par le système immunitaire. En cas de persistance, ils peuvent conduire au développement du cancer du col de l’utérus, le deuxième cancer de la femme au monde.

Ce Centre national de référence des papillomavirus humains (CNR) a pour objectif de « répondre aux besoins exprimés par les acteurs de santé, concernant l’identification de souches virales, la distribution des HPV et leur évolution chez les sujets vaccinés ou non », explique le CHRU de Besançon. Il conduit et participe aussi à des travaux de recherche pour entre autres affiner l’épidémiologie des infections à HPV en France. Il assure une mission d’alerte et de communication en prévention primaire et secondaire des infections HPV et des maladies associées.

Pour le CHRU de Besançon, « Il s’agit là d’une reconnaissance forte de l’expertise de l’équipe hospitalo-universitaire aujourd’hui pilotée par le professeur Jean-Luc Prétet. C’est aussi le fruit d’un travail mené depuis plus de 40 ans par les professionnels impliqués, notamment le Pr Christiane Mougin. »

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.23
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage