Un laboratoire du CHRU de Besançon nommé "Centre national de référence des papillomavirus humains"

Publié le 02/06/2017 - 17:31
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:53

La ministre de la Santé, sur proposition de Santé publique France, a nommé le Laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire du CHU de Besançon, "Centre national de référence des papillomavirus humains".

Les papillomavirus humains (HPV) constituent un groupe de virus très répandus dans le monde. Ils infectent les muqueuses ou la peau et sont extrêmement contagieux. Ces virus sont éliminés le plus souvent par le système immunitaire. En cas de persistance, ils peuvent conduire au développement du cancer du col de l’utérus, le deuxième cancer de la femme au monde.

Ce Centre national de référence des papillomavirus humains (CNR) a pour objectif de "répondre aux besoins exprimés par les acteurs de santé, concernant l’identification de souches virales, la distribution des HPV et leur évolution chez les sujets vaccinés ou non", explique le CHRU de Besançon. Il conduit et participe aussi à des travaux de recherche pour entre autres affiner l’épidémiologie des infections à HPV en France. Il assure une mission d’alerte et de communication en prévention primaire et secondaire des infections HPV et des maladies associées.

Pour le CHRU de Besançon, "Il s’agit là d’une reconnaissance forte de l’expertise de l’équipe hospitalo-universitaire aujourd’hui pilotée par le professeur Jean-Luc Prétet. C’est aussi le fruit d'un travail mené depuis plus de 40 ans par les professionnels impliqués, notamment le Pr Christiane Mougin."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.33
nuageux
le 24/05 à 12h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
29 %

Sondage