Alerte Témoin

CHU de Besançon : des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Publié le 06/02/2020 - 16:55
Mis à jour le 21/02/2020 - 16:35

Hôpital de Besançon •

La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté début février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer.

Grâce à un collectif national d'organismes et d'associations dont l'Association Sparadrap, des mallettes d'informations sont remises gracieusement à des familles accueillies dans les services de cancérologie pédiatrique. L'objectif de ces mallettes est d'aider les enfants atteints d'un cancer ou d'une leucémie ainsi que leurs parents à mieux comprendre la maladie, les examens et les traitements. Elles ont été créées sur plusieurs années à partir des besoins, des commentaires, des témoignages, de parents ayant eu un enfant atteint d'un cancer. Pour les jeunes patients du CHU de Besançon, ce projet est porté par la Fédération Enfants Cancers Santé qui œuvre depuis plusieurs années aux côtés de l'association Sparadrap.

"Le support écrit est indispensable, même s'il ne remplace pas l'information orale"

Lors du premier contact avec les parents d'un enfant atteint d'un cancer, "ils vivent un vrai cauchemar et sont sidérés quand on leur apprend le diagnostic et ils ne se rappellent pas du quart des informations que nous leur donnons. C'est pourquoi le support écrit est indispensable, même s'il ne remplace pas l'information orale qui reste l'élément essentiel", nous explique Dr Véronique Laithier, pédiatre au CHU de Besançon.

Ces mallettes viennent d'arriver au service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon. "Nous ne savons pas encore à quel moment les distribuer aux familles, ça se fera à l'usage", précise Dr Laithier.

Des informations pour les parents et des supports de communication pour les enfants

Ces mallettes, personnalisées par le personnel hospitalier en fonction du cancer de l'enfant, sont composées d'informations sur la maladie, les examens ainsi que les traitements. Pour les enfants, des livrets sont à leur disposition pour comprendre leur maladie, connaître les loisirs non autorisés et favorisés, les animaux à éviter... mais aussi, notamment grâce à des dessins, ils peuvent exprimer leur humeur, leurs douleurs, etc. "Cela permet d'engager la conversation ou s'ils n'ont pas envie de parler, les jeunes patients peuvent utiliser ces supports", précise Dr Laithier, "avant, c'est nous qui prenions le crayon et qui faisions des dessins".

Infos +

  • Enfants Cancers Santé a financé 100 mallettes à destination su service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon pour un montant global de 5 000 euros.
  • En France, 1% des cancers sont pédiatriques. Le taux de guérison de ces cancers s'élève à plus 80%.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

C'est la saison des guêpes  ! Cet été 2020, avec de très faibles précipitations, est propice à leur développement. De plus, la chaleur facilite la survie des insectes, première nourriture des guêpes. Alors quand il y a piqûre ? Que faire ?  Une piqûre de guêpe  doit être soignée. Pour les personnes allergiques, il faut réagir très vite, car une vulgaire piqûre peut être mortelle. Voici les conseils.

Canicule : interdiction de se baigner dans les lacs et les rivières

Rappel • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

Covid-19 : les patients en réanimation repartent à la hausse en France. Situation stable en Bourgogne-Franche-Comté

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi, rompant avec la tendance à la baisse observée depuis avril, et 29 nouveaux décès ont été enregistrés, selon la Direction générale de la Santé (DGS). En Bourgogne-Franche-Comté la situation est stable avec 21 hospitalisations (dont 12 dans l'Yonne) et quatre patients en réanimation. Dans la région, on dénombre une douzaine de clusters.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.85
    ciel dégagé
    le 08/08 à 6h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1023 hPa
    Humidité
    67 %

    Sondage