Alerte Témoin

CHU de Besançon : des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Publié le 06/02/2020 - 16:55
Mis à jour le 21/02/2020 - 16:35

Hôpital de Besançon •

La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté début février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer.

Grâce à un collectif national d'organismes et d'associations dont l'Association Sparadrap, des mallettes d'informations sont remises gracieusement à des familles accueillies dans les services de cancérologie pédiatrique. L'objectif de ces mallettes est d'aider les enfants atteints d'un cancer ou d'une leucémie ainsi que leurs parents à mieux comprendre la maladie, les examens et les traitements. Elles ont été créées sur plusieurs années à partir des besoins, des commentaires, des témoignages, de parents ayant eu un enfant atteint d'un cancer. Pour les jeunes patients du CHU de Besançon, ce projet est porté par la Fédération Enfants Cancers Santé qui œuvre depuis plusieurs années aux côtés de l'association Sparadrap.

"Le support écrit est indispensable, même s'il ne remplace pas l'information orale"

Lors du premier contact avec les parents d'un enfant atteint d'un cancer, "ils vivent un vrai cauchemar et sont sidérés quand on leur apprend le diagnostic et ils ne se rappellent pas du quart des informations que nous leur donnons. C'est pourquoi le support écrit est indispensable, même s'il ne remplace pas l'information orale qui reste l'élément essentiel", nous explique Dr Véronique Laithier, pédiatre au CHU de Besançon.

Ces mallettes viennent d'arriver au service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon. "Nous ne savons pas encore à quel moment les distribuer aux familles, ça se fera à l'usage", précise Dr Laithier.

Des informations pour les parents et des supports de communication pour les enfants

Ces mallettes, personnalisées par le personnel hospitalier en fonction du cancer de l'enfant, sont composées d'informations sur la maladie, les examens ainsi que les traitements. Pour les enfants, des livrets sont à leur disposition pour comprendre leur maladie, connaître les loisirs non autorisés et favorisés, les animaux à éviter... mais aussi, notamment grâce à des dessins, ils peuvent exprimer leur humeur, leurs douleurs, etc. "Cela permet d'engager la conversation ou s'ils n'ont pas envie de parler, les jeunes patients peuvent utiliser ces supports", précise Dr Laithier, "avant, c'est nous qui prenions le crayon et qui faisions des dessins".

Infos +

  • Enfants Cancers Santé a financé 100 mallettes à destination su service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon pour un montant global de 5 000 euros.
  • En France, 1% des cancers sont pédiatriques. Le taux de guérison de ces cancers s'élève à plus 80%.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

220 professionnels du CHU formés au « retournement sur le ventre » pour les détresses respiratoires aigües

L’un des éléments importants de la stratégie thérapeutique pour les patients Covid-19 souffrant de détresse respiratoire aiguë est la pratique du décubitus ventral, la technique de "retournement sur le ventre". Ainsi, 220 professionnels volontaires suivent une formation accélérée du "Team décubitus ventral", habituellement réservée au service de réanimation.

Quand un fabricant de literie se met à produire des masques…

Pénurie de masques • Le Groupe Maliterie,  et notamment son usine de Voray-sur-l'Ognon en Haute-Saône, a répondu à l'appel du ministère pour fabriquer entre 500 et 1.000 masques de protection par jour à partir du 15 avril 2020. Les masques seront commercialisés en priorité dans le Doubs et en Haute-Saône.

Coviplasm : un essai clinique avec du plasma de patients guéris

À partir du mardi 7 avril 2020, un test va démarrer en Ile-de-France, dans le Grand-Est et en Bourgogne-Franche-Comté auprès d'environ 200 patients guéris. L'essai clinique consiste à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 vers des "patients en phase aiguë de la maladie". Le Pr Pierre Tiberghien de Besançon (EFS Bourgogne-Franche-Comté) mènera cette étude avec le Pr Karine Lacombe.

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont lancé  une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

Et pourquoi ne pas fabriquer votre propre masque ?

Modèle Afnor télécharger • AFNOR, Association française de normalisation (qui représente la France auprès de l'Organisation internationale de normalisation et du Comité européen de normalisation) a mis à disposition gratuitement depuis le 27 mars 2020 un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». L'atelier des gourdes a pris  le modèle Afnor et vous montre comment réaliser votre masque ! Envie de vous lancer à l'occasion de ce nouveau week-end de confinement ?

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.99
ciel dégagé
le 07/04 à 12h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
39 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune