Commission européenne : Moscovici se dit "prêt" pour une vice-présidence économique

Publié le 14/07/2014 - 09:32
Mis à jour le 14/07/2014 - 09:34

L’ex-ministre PS de l’Economie, Pierre Moscovici, pressenti pour devenir commissaire européen, se déclare « prêt » à définir « une politique économique globale et inventive », dans une tribune publiée dimanche sur le site internet du Nouvel Observateur.

 ©
©

"La France doit être le fer de lance du sursaut" du projet européen, affirme le député du Doubs. Paris "fait savoir qu'il souhaitait que la France détienne une vice-présidence de la nouvelle Commission européenne, présidée par Jean-Claude Juncker, dans le domaine économique. C'est une position juste, précisément parce que l'agenda européen est majoritairement tourné vers la croissance et l'emploi et parce que, je le crois, la France est particulièrement bien placée pour peser en faveur d'une approche pragmatique et progressiste de l'Europe", dit-il. 

"Si je suis désigné pour être le prochain commissaire européen français, je souhaite être un acteur résolu de la définition d'une politique économique globale et inventive", affirme-t-il encore. "Toute mon expérience et toute ma vie politique - du ministère des Affaires européennes à la vice-président du Parlement européen puis à la tête de Bercy- m'ont préparé à relever ce défi à ce poste qui n'a vraiment rien, à mes yeux, d'un +lot de consolation+ mais qui est le prolongement de tout ce que j'ai accompli. Je suis prêt", déclare M. Moscovici.
Selon le Nouvel Observateur, le président François Hollande pourrait annoncer son choix lundi lors de son interview télévisée du 14 juillet. "Je suis totalement européen, pas sans conditions, pas sans exigence, pas sans prendre en compte les attentes socio-démocrates je reste fidèle à mon engagement socialiste", souligne encore l'ancien ministre. "Je suis prêt, aussi - naturellement - pour le long processus de nomination jusqu'à la validation par le Parlement européen. C'est le président de la République qui va proposer le prochain commissaire français et c'est avec lui que nous avons formulé le projet européen que je défends", ajoute-t-il.


(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
ciel dégagé
le 13/06 à 12h00
Vent
3.16 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
46 %