Alerte Témoin

Condamnée à 300 euros d'amende pour avoir traité un préfet de "nostalgique de l'idéologie hitlérienne"

Publié le 20/03/2009 - 09:05
Mis à jour le 20/03/2009 - 09:05

Le tribunal correctionnel de Vesoul a condamné jeudi à 300 euros d'amende une ex-candidate des Verts aux élections cantonales qui avait traité le préfet de Haute-Saône d'être "nostalgique de l'idéologie hitlérienne" dans un mail adressé à la préfecture de la Haute-Saône en décembre 2007.

Simone Levavasseur, engagée aux côtés des sans-papiers, avait dénoncé la «méthode pour arriver aux 25.000 expulsions par an» en écrivant dans son mail qu'il «ne faut pas être profondément d'origine française pour ne pas le comprendre ou bien être nostalgique de l'idéologie hitlérienne».
Le préfet de l'époque, Francis Lamy, jugeant ces propos diffamants, avait porté plainte, réclamant un euro de dommage et intérêts.
 
«Je ne visais pas M. le préfet, mais l'Etat et sa politique d'immigration inacceptable. J'étais très en colère !», s'était défendue la prévenue à l'audience. «Rappeler cette période sombre de notre histoire et ses dérives, est-ce que c'est tabou? Est-ce que c'est criminel?», avait demandé Mme Levavasseur, qui entendait seulement «exercer (son) droit d'expression».
 
«En gros, elle traite le préfet de nazi ! L'humanitaire ne donne pas tous les droits», avait déploré la substitut du procureur de la République de Vesoul, Chantal Thiry, qui avait réclamée 400 euros d'amende lors de l'audience.
 
L'avocat de la militante des Verts, Randall Schwerdorffer, qui avait demandé «la relaxe de cette citoyenne exemplaire», qui n'a eu pour seul tort que de «critiquer une politique nationale», a déclaré qu'il ferait appel de cette décision.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.37
légère pluie
le 06/06 à 21h00
Vent
3.61 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune