Condamnée à 300 euros d'amende pour avoir traité un préfet de "nostalgique de l'idéologie hitlérienne"

Publié le 20/03/2009 - 09:05
Mis à jour le 20/03/2009 - 09:05

Le tribunal correctionnel de Vesoul a condamné jeudi à 300 euros d'amende une ex-candidate des Verts aux élections cantonales qui avait traité le préfet de Haute-Saône d'être "nostalgique de l'idéologie hitlérienne" dans un mail adressé à la préfecture de la Haute-Saône en décembre 2007.

Simone Levavasseur, engagée aux côtés des sans-papiers, avait dénoncé la «méthode pour arriver aux 25.000 expulsions par an» en écrivant dans son mail qu'il «ne faut pas être profondément d'origine française pour ne pas le comprendre ou bien être nostalgique de l'idéologie hitlérienne».
Le préfet de l'époque, Francis Lamy, jugeant ces propos diffamants, avait porté plainte, réclamant un euro de dommage et intérêts.
 
«Je ne visais pas M. le préfet, mais l'Etat et sa politique d'immigration inacceptable. J'étais très en colère !», s'était défendue la prévenue à l'audience. «Rappeler cette période sombre de notre histoire et ses dérives, est-ce que c'est tabou? Est-ce que c'est criminel?», avait demandé Mme Levavasseur, qui entendait seulement «exercer (son) droit d'expression».
 
«En gros, elle traite le préfet de nazi ! L'humanitaire ne donne pas tous les droits», avait déploré la substitut du procureur de la République de Vesoul, Chantal Thiry, qui avait réclamée 400 euros d'amende lors de l'audience.
 
L'avocat de la militante des Verts, Randall Schwerdorffer, qui avait demandé «la relaxe de cette citoyenne exemplaire», qui n'a eu pour seul tort que de «critiquer une politique nationale», a déclaré qu'il ferait appel de cette décision.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.82
ciel dégagé
le 30/11 à 0h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
97 %

Sondage