Conseil municipal, les réactions de l’opposition : "M. Fousseret nous n’avons pas de leçons à recevoir de votre part !"

Publié le 09/11/2016 - 15:44
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:48

Ce mercredi 9 novembre, les élus Jacques Grosperrin, président du groupe de l’opposition Les Républicains et Philippe Gonon, au sein du conseil municipal de Besançon sont revenus sur leur départ lors du vote d’une motion sur les migrants présentée par le FN lors du conseil municipal du lundi 7 novembre 2016. Ils répondent à Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et insistent sur le fait qu’ils n’ont pas de "leçons à recevoir de (sa) part".

Les élus expliquent leur départ dans un communiqué de presse en argant qu’ils ont refusé de participer "non pas à une motion mais à trois motions présentées par la gauche et le FN " car elles avaient un "caractère national et non local : la COP22, le traité de libre-échange avec le Canada et l’accueil des migrants".

Selon eux, de nombreuses motions sont votées en fin de Conseil municipal, et seraient des "gesticulations d’estrade en fonction des caprices de Jean-Louis Fousseret". Se qualifiant d’élus de l’opposition républicaine, ils rappellent leur refus de prendre part  à ce type de vote qui existe simplement "faire de l’esbroufe et se hausser du col".

De plus selon Jacques Grosperrin, chef de l’opposition LR et Philippe Gonon, président UDI au conseil municipal de Besançon, sont "indignés par les propos de Jean-Louis Fousseret et de ses futurs frères ennemis qui se servent du FN comme idiot utile pour donner l’illusion d’une union qui utilise l’amalgame et la stigmatisation à notre endroit".

Critiquer par la majorité, les élus de l’opposition ont décidé de réaffirmer le principe de solidarité avec les réfugiés fuyant les zones de guerre et de violences et de prôner une gestion humaniste mais rigoureuse de la question des migrants qui mérite le plus grand sérieux.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Législatives 2022 : découvrez les candidats du Doubs de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale

Suite aux résultats de Jean-Luc Mélenchon, candidat des Insoumis à l’élection présidentielle, les différents partis de Gauche (LFI, EELV, PCF et PS) ont décidé de s’unir et de présenter un programme commun pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Voici les candidats choisis dans le Doubs pour représenter la NUPES (Nouvelle Union populaire écologiste et sociale).
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.27
légère pluie
le 24/05 à 9h00
Vent
4.83 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
100 %

Sondage