État d'urgence : le préfet du Doubs réunit les maires

Publié le 20/11/2015 - 17:03
Mis à jour le 22/11/2015 - 20:27

Le Préfet de la Région Franche-Comté et préfet du Doubs, Raphaël Bartolt a réuni en fin de journée ce 20 novembre les maires des villes de plus de 1.000 habitants et présidents des EPCI  pour faire le point (établissement Public de Coopération intercommunale) afin de faire le point et de donner les consignes de sécurité alors que le Parlement devrait bien valider la prolongation de trois mois de l'état d'urgence.

Raphaêl Bartolt reçoit les maire du Doubs from maCommune.info on Vimeo.

On compte 693 communes dans le Doubs. Il était donc compliqué de réunir l'ensemble des édiles du département. C'est pourquoi le préfet s'est adressé ce vendredi à partir de 17h30 à 93 maires (maire des communes de plus de 1.000 habitants et maires frontaliers avec la Suisse) et présidents de communes étaient donc réunis à Besançon "Je dois consulter les maires sur un certain nombre de points  et aussi les écouter afin qu'il me donne le ressenti de la population et ce qui les préoccupe le plus.. "a indiqué le préfet Bartolt.

Des réunions dans les trois arrondissements la semaine prochaine

 Dès la semaine prochaine, les sous-préfets organiseront  des réunions dans les trois arrondissements (Besançon, Montbéliard, Pontarlier) avec cette fois l'ensemble des maires afin de cibler au mieux les besoins et les interrogations en fonction des secteurs. 

"Il faut que les gens vivent normalement" 

Outre l'annulation du match Sochaux Strasbourg le dimanche 15 novembre dernier, le préfet n'a interdit aucun rassemblement. Il appelle toutefois les maires à la vigilance sur la tenue des grands rendez-vous de fin d'année qui doivent être organisés en concertation avec la préfecture pour optimiser la sécurité. "En cette fin de semaine, tout se déroule normalement. Nous apportons une vigilance toute particulière sur les concerts (notamment de Thiéfaine)  et les rencontres sportives. Nous ne sommes pas à Paris. La vie doit reprendre normalement. Toutefois, il est important que les maires, qui ont également comme le préfet le pouvoir de police, reçoivent des consignes émanant de l'État".

En clair : quand une manifestation importante est prévue, les organisateurs doivent se référer au préfet. 

Le point sur les perquisitions 

Jusqu'à aujourd'hui, neuf perquisitions, dont deux à Grand Charmont ce vendredi matin,  se sont déroulées dans le Doubs. Ces perquisitions administratives ont donné lieu à une seule interpellation à Pontarlier dans la nuit de mercredi à jeudi. De la drogue, une arme, des munitions et de l'argent en liquide avaient été retrouvés. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.04
nuageux
le 02/12 à 18h00
Vent
0.79 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
5 %

Sondage