Alerte Témoin

État d'urgence : le préfet du Doubs réunit les maires

Publié le 20/11/2015 - 17:03
Mis à jour le 22/11/2015 - 20:27

Le Préfet de la Région Franche-Comté et préfet du Doubs, Raphaël Bartolt a réuni en fin de journée ce 20 novembre les maires des villes de plus de 1.000 habitants et présidents des EPCI  pour faire le point (établissement Public de Coopération intercommunale) afin de faire le point et de donner les consignes de sécurité alors que le Parlement devrait bien valider la prolongation de trois mois de l'état d'urgence.

Raphaêl Bartolt reçoit les maire du Doubs from maCommune.info on Vimeo.

On compte 693 communes dans le Doubs. Il était donc compliqué de réunir l'ensemble des édiles du département. C'est pourquoi le préfet s'est adressé ce vendredi à partir de 17h30 à 93 maires (maire des communes de plus de 1.000 habitants et maires frontaliers avec la Suisse) et présidents de communes étaient donc réunis à Besançon "Je dois consulter les maires sur un certain nombre de points  et aussi les écouter afin qu'il me donne le ressenti de la population et ce qui les préoccupe le plus.. "a indiqué le préfet Bartolt.

Des réunions dans les trois arrondissements la semaine prochaine

 Dès la semaine prochaine, les sous-préfets organiseront  des réunions dans les trois arrondissements (Besançon, Montbéliard, Pontarlier) avec cette fois l'ensemble des maires afin de cibler au mieux les besoins et les interrogations en fonction des secteurs. 

"Il faut que les gens vivent normalement" 

Outre l'annulation du match Sochaux Strasbourg le dimanche 15 novembre dernier, le préfet n'a interdit aucun rassemblement. Il appelle toutefois les maires à la vigilance sur la tenue des grands rendez-vous de fin d'année qui doivent être organisés en concertation avec la préfecture pour optimiser la sécurité. "En cette fin de semaine, tout se déroule normalement. Nous apportons une vigilance toute particulière sur les concerts (notamment de Thiéfaine)  et les rencontres sportives. Nous ne sommes pas à Paris. La vie doit reprendre normalement. Toutefois, il est important que les maires, qui ont également comme le préfet le pouvoir de police, reçoivent des consignes émanant de l'État".

En clair : quand une manifestation importante est prévue, les organisateurs doivent se référer au préfet. 

Le point sur les perquisitions 

Jusqu'à aujourd'hui, neuf perquisitions, dont deux à Grand Charmont ce vendredi matin,  se sont déroulées dans le Doubs. Ces perquisitions administratives ont donné lieu à une seule interpellation à Pontarlier dans la nuit de mercredi à jeudi. De la drogue, une arme, des munitions et de l'argent en liquide avaient été retrouvés. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.43
ciel dégagé
le 30/05 à 0h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
41 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune