Construction du nouveau bâtiment KPMG sur Témis

Publié le 23/07/2021 - 16:57
Mis à jour le 23/07/2021 - 17:05

Suite au rapprochement il y a quatre ans des cabinets d’experts-comptables et financiers  Futin & Associés et KPMG, un nouveau bâtiment de 1.400 m2 en R+2 sur sous-sol est en cours de construction à deux pas des deux structures déjà présentes sur Témis à Besançon.

Pique-nique de chantier ce vendredi 23 juillet à la mi-journée avenue des Montboucons avec les salariés venus découvrir leurs futurs locaux dans le bâtiment principal en cours de construction au 17 avenue des Montboucons à proximité de l'hôtel-restaurant.

Les travaux ont démarré fin 2020. Alors que le gros œuvre est finalisé, les aménagements intérieurs débuteront à l'automne pour une livraison programmée en juin 2022.

Patrice Futin de KPMG Besançon nous présente le projet.

Vous êtes à Témis, et vous restez à Témis…

Patrice Futin : Oui ! Après le rapprochement avec la marque KPMG il y a quatre ans avec laquelle nous partageons les mêmes méthodes et les mêmes valeurs, nous avons souhaité organiser le futur avec un effectif cumulé d'une cinquantaine de personnes sur nos deux structures.

Alors que nous sommes déjà voisins sur Témis, nous avons préféré nous orienter vers la construction d'un nouveau site plutôt qu'un réaménagement des sites actuels qui posaient de nombreuses contraintes. Aujourd'hui, rester sur Témis, c'est la facilité et l'accessibilité. La zone est efficace dans un environnement très propice à l'acte d'entreprendre.

Et puis, prendre appui sur le groupe SMCI et Sedia, c'est plutôt rassurant, car ce sont des opérateurs extrêmement fiables en qui nous avons confiance…"

Vous êtes en cours de réflexion sur les aménagements, la crise sanitaire a-t-elle modifié vos plans ?

PF : "Cette crise a révélé en quelque sorte le télétravail. Nous le pratiquions déjà, mais le contexte l'a amplifié. Maintenant, cette notion de télétravail rejoint la notion de "temps choisi" du salarié alternant entre travail à domicile et sur site. Nous avons intégré cette dimension sur nos locaux.

"La notion de bureau disparaît au profit de la notion d'espaces..."

C'est tout le travail que nous menons actuellement avec les équipes pour coller au mieux des attentes avec cette nouvelle vision.

Nous serons dans des espaces paysagés avec des dynamiques d'open-space mais avec une grande préoccupation sur la qualité acoustique. Nous allons conserver du cloisonnement par nécessité, mais avec des possibilités de portes coulissantes par exemple permettant une modularité au service d'une vie communautaire…"

Quelles seront les spécificités de vos bureaux ?

PF : "Nous nous installons dans le bâtiment principal sur 1.400 m2 avec une part importante d'espaces à disposition de nos clients. L'enjeu est aussi d'accueillir des expériences client, des évènements, des mises à disposition d'espaces de rencontre de présentation, de formation et de conseil. Ce sera aussi un peu chez eux…

Quant à l'équipe de production, nous travaillons sur un mouvement de "respirations" avec des endroits où les salariés pourront s'isoler, se concentrer et être tranquilles. Et d'autres endroits où ils pourront se retrouver et échanger. La notion de bureau traditionnel disparaît.

Nous avons beaucoup travaillé avec nos équipes dans une approche collaborative et d'inclusion des regards des salariés pour connaître leurs attentes et j'ai aussi beaucoup visité d'endroits novateur qui ont été pour moi source d'inspiration…"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.6
peu nuageux
le 13/08 à 21h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
41 %

Sondage