Covid-19 : fin du masque à l'école primaire le 4 octobre dans les départements les moins touchés

Publié le 22/09/2021 - 14:43
Mis à jour le 22/09/2021 - 14:43

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

 © D Poirier
© D Poirier

Ce 22 septembre 2021, les départements de la Haute-Saône, la Côte d’Or, la Saône-et-Loire et la Nièvre sont passés en dessous de 50 cas pour 100.000 habitants. Trois autres départements de Bourgogne Franche-Comté sont également proches de cette barre (59 pour le Jura, 56 pour le Doubs, 58 pour l’Yonne). Le Territoire de Belfort est plus touché avec 77 cas pour 100.000 habitants. 

"A partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, le protocole scolaire passera en niveau 1 ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levé", a indiqué Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres, précédé dans la matinée d'un Conseil de défense sanitaire.

Deuxième mesure, "les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a-t-il ajouté. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques, a-t-il ensuite précisé.

  • Mardi, 41 départements sur 101 étaient sous ce seuil d'alerte, alors que la décrue de l'épidémie "se confirme jour après jour" même si "la prudence s'impose", s'est félicité le porte-parole du gouvernement, insistant sur des "mesures positives". "Le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin", a-t-il insisté.

Ces "bonnes nouvelles, nous les devons essentiellement à l'avancée considérable de la couverture vaccinale: la campagne de vaccination est une réussite française, nous avons franchi en fin de semaine dernière le cap des 50 millions de Français vaccinés", a-t-il rappelé.

Pour autant, le pass sanitaire est maintenu pour l'instant dans tous les départements français, a précisé le porte-parole, en faisant valoir que le dispositif était "un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé".

"À ce stade, il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui", a-t-il insisté, alors que plusieurs épidémiologistes ont mis en garde contre une reprise épidémique à la faveur de l'automne et de conditions climatiques favorables au virus.

Un projet de loi pour proroger le pass sanitaire

Alors qu'un projet de loi pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre est en cours d'élaboration et doit être présenté le 13 octobre en Conseil des ministres, M. Attal a indiqué que le gouvernement allait "continuer à travailler sur une adaptation du pass sanitaire".

"Le président de la République a passé commande pour que des critères d'adaptation puissent être définis. Ils tiendront compte évidemment du taux d'incidence dans les différents départements mais ils tiendront compte aussi du pourcentage de population vaccinée dans ces mêmes départements", a-t-il détaillé.

Une nouvelle mobilisation a eu lieu samedi contre le pass ou la vaccination obligatoire des soignants et de certaines professions en contact avec le public. Le ministère de l'Intérieur a recensé 199 rassemblements en France et 80.000 manifestants, contre 121.000 le samedi précédent ou 237.000 participants le 7 août.

(SOURCE AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Territoires Numériques Educatif : le Doubs entre dans le dispositif

Jean Castex, Premier ministre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, ont dressé un premier bilan des enseignements suite à la crise dans le domaine du la transition numérique éducative.

Précarité numérique : 6.000 ordinateurs prêtés aux lycéens de Bourgogne-Franche-Comté

Ce mardi 19 octobre, Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a procédé à la remise des ordinateurs portables de prêt aux jeunes du lycée Le Castel à Dijon, en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et de Philippe Viollon, proviseur de l’établissement.

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.61
légère pluie
le 26/10 à 3h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
100 %

Sondage