Covid-19 : la campagne de vaccination débute lundi 2 octobre

Publié le 25/09/2023 - 09:29
Mis à jour le 25/09/2023 - 11:56

Initialement prévue le 15 octobre, la campagne de vaccination contre le Covid-19 a été avancée au lundi 2 octobre 2023, informe le service-public.fr. Pour cause, la hausse actuelle du nombre de cas et l'apparition de nouveaux sous-variants du virus. 

Le vaccin, injecté gratuitement, permet aux personnes les plus fragiles, et à ceux qui les côtoient d’être protégés du risque de développer une forme sévère de la maladie. 

Le ministère de la Santé recommande aux personnes "les plus à risque" de recevoir dès l’automne une dose de rappel. Cela concerne notamment :

  • les personnes âgées d’au moins 65 ans ;
  • les personnes atteintes de comorbidités (hypertension artérielle compliquée, diabète, obésité, cancers, problèmes cardiaques, vasculaires, hépatiques, rénaux, pulmonaires…) ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées ;
  • les résidents d’Ehpad et d’unités de soins de longue durée.

La vaccination est également recommandée à ceux ayant des contacts réguliers avec des personnes immunodéprimées ou fragiles face aux infections respiratoires, y compris les professionnels des secteurs sanitaire et médicosocial.

Quand et où recevoir la dose de rappel ?

Il est nécessaire d’attendre au moins 6 mois depuis la dernière infection, sur la base de la date du test positif, ou la dernière injection d’un vaccin contre la Covid-19.

Les personnes peuvent se faire vacciner chez leur médecin traitant, en pharmacie, auprès d’un infirmier, d’une sage-femme ou d’un chirurgien-dentiste. Pour les résidents en Ehpad et unités de soins de longue durée, la vaccination est organisée par l'établissement de soins.

Quels sont les vaccins utilisés ?

Le ministère de la Santé indique que des vaccins adaptés au variant, qui circule actuellement le plus en France, sont désormais disponibles en quantité suffisante. Ces vaccins sont efficaces contre la souche originelle du virus et contre les autres variants. Il en existe une version adulte et deux pédiatriques (5-11 ans et 6 mois-4 ans).

Un schéma vaccinal simplifié

Pour les personnes âgées de 5 ans et plus, le schéma vaccinal s'avère plus simple : quel que soit le passé vaccinal, la vaccination consiste désormais en une seule dose de vaccin.

Pour ce qui est des enfants de moins de 5 ans :

  • pour ceux déjà vaccinés ou ayant été infectés par la Covid-19, une seule dose suffit ;
  • pour les autres, un schéma vaccinal à trois doses (deux à 21 jours d'écart et la troisième 8 semaines après) est maintenu.

Info +

Le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe est, pour sa part, maintenu au 17 octobre. Il sera possible, à partir de cette date, de vous faire vacciner au même moment contre la Covid-19 et la grippe.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.71
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %