Covid-19 : l’animal à l’origine du virus "pas encore identifié"

Publié le 09/02/2021 - 14:51
Mis à jour le 09/02/2021 - 14:59

Les experts qui ont enquêté en Chine sur le Covid-19 estiment aussi qu’il n’y a pas d’indication de la présence du virus à Wuhan avant décembre 2019.

©Geralt/Pixabay ©
©Geralt/Pixabay ©

C'est une enquête dont les résultats vont être scrutés de près sur toute la planète. Une équipe internationale d'experts chinois et de l'OMS, qui ont enquêté à Wuhan en Chine sur le Covid-19, a annoncé, mardi, n'avoir pas trouvé d'indication de la présence du virus dans cette ville avant son apparition en décembre 2019 ni identifié l'animal à l'origine de la maladie. Elle juge aussi "hautement improbable" la théorie d'une fuite d'un laboratoire.

Une transmission du coronavirus depuis un premier animal puis un deuxième avant une contamination à l'homme est l'hypothèse "la plus probable", a indiqué Peter Ben Embarek, chef de la délégation de l'OMS qui vient de mener une enquête à Wuhan, le berceau de l'épidémie, dans le centre de la Chine. Cette piste demande toutefois "des recherches plus spécifiques et ciblées", a-t-il ajouté. La transmission depuis un animal est probable, mais celui-ci n'a "pas encore été identifié", a précisé Liang Wannian, le chef de la délégation de scientifiques chinois, lors d'une conférence de presse.

La réticence chinoise

"Il n'y a pas assez de preuves […] pour déterminer si le Sars-CoV-2 s'est propagé à Wuhan avant décembre 2019", a aussi indiqué ce dernier. La métropole du centre de la Chine, un temps à l'épicentre de l'épidémie, est l'endroit où les premiers cas de Covid-19 ont été rapportés. La pandémie a fait depuis plus de 2,3 millions de morts dans le monde.

Cette mission sur les origines de la transmission du virus à l'homme, jugée extrêmement importante pour tenter de mieux lutter contre une possible prochaine épidémie, a eu du mal à se mettre en place, la Chine semblant très réticente à laisser venir ces spécialistes mondiaux de diverses disciplines, comme l'épidémiologie mais aussi la zoologie. L'OMS avait auparavant prévenu qu'il faudrait s'armer de patience avant de trouver une éventuelle réponse.

"Nous sommes dans un processus et nous avons besoin de temps et d'efforts pour comprendre" ce qui s'est passé, a expliqué à l'Agence France-Presse le docteur Hung Nguyen-Viet, codirecteur du programme sur la santé humaine et animale à l'Institut international de recherche sur l'élevage à Nairobi.

La mission chinoise s'achève alors que d'autres experts de l'OMS ont examiné lundi le vaccin anti-Covid-19 d'AstraZeneca, dont l'efficacité est désormais en question pour les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.86
nuageux
le 12/06 à 21h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
62 %