Covid-19 : une nouvelle aide exceptionnelle versée aux plus démunis

Publié le 26/11/2020 - 16:13
Mis à jour le 26/11/2020 - 16:01

L'état s'engage à verser une deuxième aide exceptionnelle de solidarité à partir du 27 novembre 2020. Au total, ce sont près de 40 millions d’euros qui seront attribués en région Bourgogne-Franche-Comté à près de 166.300 foyers.

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Afin de venir en aide aux familles et les personnes les plus précaires, le président de la République a annoncé le 14 octobre le versement d’une première aide exceptionnelle de solidarité aux familles, aux personnes les plus modestes et aux jeunes de moins de 25 ans.

Ce deuxième versement fait suite à celui qui a été fait en mai dernier, pendant le premier confinement et concernera au niveau national quatre millions de foyers modestes et 560 000 jeunes en difficulté.

Qui a droit à cette aide ?

  • Les foyers allocataires du revenu de solidarité active et les bénéficiaires de certaines aides versées par Pôle emploi (allocation de solidarité spécifique, prime forfaitaire pour reprise d’activité ou allocation équivalent retraite) percevront une aide de 150 euros, à laquelle s’ajoutent 100 euros supplémentaires par enfant à charge ;
  • Les familles avec enfant(s) bénéficiaires d’une aide personnelle au logement bénéficieront d’une aide de 100 euros par enfant à charge ;
  • Les jeunes de moins de 25 ans non étudiants touchant les allocations logement et les étudiants boursiers de l’enseignement supérieur percevront une aide de 150 euros .

Au total pour la région Bourgogne-Franche-Comté près de 166 300 foyers devraient pouvoir bénéficier de cette aide ce qui représente un accompagnement d’environ 185 000 enfants et 24 231 jeunes. Pour ce qui concerne le département du Doubs, l’aide exceptionnelle de solidarité devrait concerner près de 33 300 foyers, soit un accompagnement d’environ 37 500 enfants et 5611 jeunes.

Par qui sera effectué le versement ?

Le versement de ces aides sera effectué par les CAF et la MSA à partir du 27 novembre . Elle sera automatique pour toute personne bénéficiaire d’une de ces prestations en septembre ou octobre.

Pour ce qui concerne les étudiants boursiers, ils bénéficieront de l’aide portée par le ministère de l’Enseignement supérieur à travers les CROUS.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.73
ciel dégagé
le 28/10 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %

Sondage