Alerte Témoin

"De la terre dans la bouche", le nouveau roman à suspense de la Franc-Comtoise Estelle Tharreau

Publié le 11/01/2018 - 08:30
Mis à jour le 12/01/2018 - 08:44

Entre roman historique, fiction et thriller, le nouveau roman de la Nancréenne Estelle Tharreau sort ce 18 janvier 2018 son troisième roman intitulé "De la terre dans la bouche". Après "Orages" publié en 2016 aux Editions Taurnada puis "L'impasse" en 2017,  elle nous en parle de sa prochaine publication…


maCommune.info : Vous êtes de Nancray, est-ce que la Franche-Comté vous inspire pour vos romans ?

Estelle Tharreau : "La Franche-Comté a inspiré l’intégralité de mon premier roman que l’on pourrait situer sur Le Plateau, entre Saône et Nancray. Le musée des Maisons Comtoises a d’ailleurs été une véritable révélation. Cependant, tous mes livres ne se situent pas dans la région. "L’Impasse" s’inspire du bassin minier Montceau-Le Creusot. Quant à mon dernier roman, les lecteurs pourraient, en effet, voir certaines similitudes avec les villages comtois frontaliers de la Suisse. Cependant, tous les lieux décrits dans mes ouvrages sont imaginaires".

mC : Comment vous est venue l'idée de votre nouveau roman "De la terre dans la bouche" ?

Estelle Tharreau : "Comme bien souvent, l’idée est venue d’une thématique qui me tenait à cœur. Dans le cas présent, les anonymes pendant la Seconde Guerre mondiale et le regard que nous portons sur eux avec notre mentalité et nos valeurs en cette fin des années 2010.

En regardant les documentaires de cette époque, j’ai constamment été marquée par tous ces visages inconnus, éclipsés par les grandes figures de cette période. Ces vies broyées en si grand nombre qu’on en oublie souvent l’être de chair et de sang qui avait une vie, des projets, des qualités et des failles. J’ai donc voulu imaginer la vie de certains d’entre eux. Des destinées que je fais découvrir à travers les yeux d’une jeune femme en 1986".

mC : Quelle est l'histoire ? 

Estelle Tharreau : "En 1986, à la mort de sa grand-mère, Elsa reçoit en héritage une vieille photo au message troublant ainsi qu’une maison perdue au milieu des bois, à Mont-Éloi, lieu dont sa famille est originaire, mais dont personne n’a jamais parlé. Une demeure située à deux pas d’un village martyr où furent massacrées deux familles de résistants suite à la trahison d’un membre du réseau de passeurs du village.

Son arrivée provoque la résurgence de vieilles rancœurs et de non-dits hérités de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque les recherches d’Elsa sur le passé trouble de sa grand-mère menacent la paix du village, l’ancien chef de la résistance dans la région, impose la loi du silence aux autres protagonistes de cette période. Tandis qu’un inconnu, tapi dans la forêt, observe Elsa et lui laisse d’énigmatiques cocottes en papier, le sang recommence à couler à Mont-Éloi.

À travers l’intrigue et les personnages de ce roman, sont mis en lumière le quotidien des anonymes tout comme la difficulté et l’ambiguïté de certains choix dans ces périodes de troubles et de violence".

Infos + 

  • "De la terre dans la bouche", un suspense / thriller disponible le 18 janvier 2018 aux éditions Taurnada, dans toutes les librairies, et sur les sites internet de vente en ligne (format papier à 9,99 € / numérique à 4,99 €).
  • La 4e de couverture du roman : Les vieux de Mont-Éloi savent pourquoi ils s'aiment ou se détestent, même si les autres l'ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu'ils ont écrite au musée de la Chênaie. Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d'un village martyr. Guerre. Occupation. Épuration. Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé !
  • La bande-annonce du roman disponible sur YouTube :
  • Un extrait en ligne ici :
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.54
    nuageux
    le 04/08 à 3h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage