Sibeth NDiaye porte la parole du gouvernement dans le Doubs

Publié le 13/02/2020 - 20:22
Mis à jour le 01/03/2020 - 10:49

Dans le cadre de son déplacement officiel dans le Doubs, Sibeth Ndiaye, secrétaire d’État auprès du Premier ministre et Porte-parole du Gouvernement, a participé au débat citoyen organisé dans les salons de la préfecture du Doubs à Besançon.

Le débat citoyen a démarré vers 20h à Besançon en présence d'environ 75 personnes. Les premières inscrites avaient un droit d'entrée aux salons de la préfecture du Doubs où Sibeth N Diayé a répondu aux questions dans un réel effort de pédagogie. "Je suis heureuse de participer à ces débats partout en France. Mon objectif est de passer du temps avec les Français et de rester en contact avec la réalité du terrain (...), mais aussi d'apporter des réponses même si  je ne suis pas omnisciente... "

Dans l'Assemblée, des avocats, des professions médicales, mais aussi une dizaine de "Gilets Jaunes" dont Frédéric Vuillaume, leader du mouvement à Besançon.

La question de la réforme des retraites a été largement abordée durant une demi-heure avec les avocats en contestation depuis plus de six semaines, puis avec des citoyens. "Mais pourquoi diantre le gouvernement s'est il mis dans cette putain de galère ? S’il y a une réforme sur les retraites tous les cinq ans, c'est qu'il y a un problème" a répondu la porte-parole du gouvernement. Répondant aux  avocats accusant le gouvernement de vouloir casser "un système qui marche, autonome et solidaire", Sibeth N Diaye leur a opposé, dans un débat technique,  l'universalité de la réforme. "On ne peut savoir de quoi sera fait demain. Je ne peux pas prédire l'avenir de chaque profession."

Plus généralement, la porte-parole a défendu bec et ongle la réforme "1/3 de la population française va travailler plus longtemps. On leur demande effectivement un effort supplémentaire, mais pour 40 %, cela ne changera en rien leur temps de travail."

Interpellée sur les heurts avec les forces de l'ordre durant les manifestations "Gilets jaunes", elle a clairement répondu. Il n'y a pas de violence d'état organisée (...) On ne couvre pas des policiers ou des gendarmes qui ont fauté. On peut en revanche s'interroger sur la stratégie liée au maintien de l'ordre, mais nous avons adapté notre réponse..."

Après quelques interrogations  sur la question des moyens dans les collèges de Planoise,  de la réforme du baccalauréat ou de Parcoursup, la ministre a rapidement répondu avant de clore le débat peu avant 22h.

Sibeth Ndiaye s'est rendu notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022.

Programme prévisionnel :

  • 13h50 : Présentation de Plan climat-air-énergie territorial de la Communauté de Commune Loue Lison
  • 14h20 Visite du gymnase HQE en présence de collégiens à Quingey
  • 15h10 Visite de « la Ressourcerie », Association TRI à Quingey
  • 16h40 Rencontre avec les acteurs de la gestion d’affleurements rocheux, les représentants des agriculteurs et des associations naturalistes à Avoudrey
  • 19h00 Invitée du JT de France 3 Franche-Comté
  • 19h30 Débat citoyen : Préfecture du Doubs, Salon Lacoré – 8 bis rue Charles Nodier à Besançon

Le nombre de places étant limité, les citoyens qui souhaitent prendre part au débat étaient invités à s’inscrire via le formulaire jusqu’au jeudi 13 février à 8h30.

(Les participants dont l’inscription aura été confirmée par messagerie devront se présenter à 19h00 en Préfecture munis d’une pièce d’identité).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.57
forte pluie
le 15/06 à 0h00
Vent
3.25 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %