Les militants UMP de Besançon conspuent le «Moi, président...» de Hollande

Publié le 03/05/2012 - 08:07
Mis à jour le 03/05/2012 - 17:54

Quelque de 200 personnes ont assisté à la retransmission du débat télévisé organisée par l’UMP mercredi soir au Petit Kursaal à Besançon, histoire de booster les troupes dans la dernière ligne droite. Une soirée qui a failli mal tourner car la diffusion s’est brusquement interrompue autour de la 12e minute.

présidentielle 2012

Une péripétie d’autant plus « affligeante » pour les partisans de Nicolas Sarkozy que c’est François Hollande qui restait figé à l’écran. Et ceci pendant de longues minutes. Un militant, agacé, a préféré partir. Le retour du son a précédé celui de l’image après une douzaine de minutes de frustration !

Ouf, les groupies du président sortant ont pu continuer à bougonner ou à applaudir à l’apparition du candidat socialiste ou du leur. A l’applaudimètre ce sont les déclarations de Nicolas Sarkozy sur les enseignants ou l’immigration qui ont fait mouche, tandis que le « Moi, président de la République », de François Hollande a terriblement agacé la salle !

A l’issue du débat, la députée Françoise Branget s’est laissée aller à une confidence : « Je ne voterai pas pour François Hollande ». Voilà les militants UMP rassurés. A double titre d’ailleurs puisque l’autre député de Besançon, Jacques Grosperrin, a prédit la victoire de Nicolas Sarkozy autour de 50,2% et 50,6% des suffrages.

Grâce au débat ? Tous les militants interrogés sont persuadés que le candidat-président a survolé l’émission face à un candidat socialiste  « méprisant, haineux et agressif ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.12
couvert
le 06/12 à 0h00
Vent
0.78 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
94 %

Sondage