Un vestige portant une inscription romaine découvert place de la Révolution à Besançon

Publié le 22/11/2023 - 18:02
Mis à jour le 24/11/2023 - 16:41

EXCLU • Nous avons eu la chance d’assister mercredi 22 novembre 2023 à la découverte d’un vestige datant du IIIe siècle place de la Révolution à Besançon. L’inscription romaine "D.M" retrouvée sur une pierre massive n’a pas laissé indifférents les archéologues qui estiment que ces lettres seraient les initiales d’un donateur des thermes de l’antiquité… Claudine Munier, responsable des opérations sur le site archéologique nous en parle.

Après la mosaïque du IIIe siècle découverte la semaine dernière, c’est au tour d’une inscription romaine d’être mise au jour ce mercredi par les archéologues Claudine Munier et Adrien Saggese. Après avoir dégagé le bloc, un travail minutieux a été mené et a finalement permis de révéler les lettres "D.M". "Ce bloc de pierre, sans doute réemployé à l’époque médiévale, porte une inscription romaine. C’est très rare d’en retrouver ", nous explique non sans une certaine émotion la responsable des opérations.

"Cela provient peut-être du don d’une personnalité qui a voulu magnifier les thermes", ajoute-t-elle.

© Hélène Loget

Des thermes romains sous l’actuel place de la Révolution…

Depuis la dernière semaine de septembre, les archéologues du Scap, service commun d’archéologie préventive de la Ville de Besançon, ont creusés 15 fosses. Jusqu’à la mi-décembre, ils en creuseront 6 de plus. Claudine Munier se veut rassurante sur le déroulé des fouilles et estime que les équipes sont "même en avance".

La mosaïque a été retrouvée à 1,2 m du sol actuel. "C’est assez original à Besançon, car l’on creuse souvent à 2 m ou à 2,5 m avant d’arriver sur des démolitions romaines. À 1,2 m, nous sommes déjà sur l’occupation gallo-romaine. Les fouilles entreprises sont autorisées jusqu’à 1,4 m qui est la profondeur de plantation des futurs arbres de la Place. Si les vestiges le méritent, nous avons possibilité d’aller plus bas, mais sans aller très profondément en comparaison à la fouille entreprise en 2005 au niveau de la fontaine. Nous étions allés jusqu’à 3 ou 4 m", indique la responsable.

La place de la Révolution a eu de nombreuses vies. L’une d’entre elles aura été d’être un espace entièrement dédié aux thermes romains : "C’était une construction assez monumentale qui devait montrer la richesse de la ville", précise l’archéologue. Sur place, les passants peuvent apercevoir les murs d’1,6 mètre de large qui limite les différentes pièces thermales (bains chauds, tièdes, froids, hammam).

©

Quel avenir pour ces trouvailles ?

Concernant la mosaïque, elle sera laissée sur place et protégée avec "un lit de sable et un plastique anti-racine". Des buissons seront plantés dessus. "C’est une façon de conserver cette pièce pour l’avenir", souligne l'archéologue.

Une question subsiste : comment ont disparu les thermes ? Claudine Munier a une hypothèse : "Avec le plancher incendié que nous avons retrouvé dans une des pièces, on peut se demander s’il n’y a pas eu un important incendie. Peut-être que les thermes ont disparu comme cela, on ne sait pas…".

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Culture

Monument préféré des Français : la Saline royale d’Arc-et-Senans comme représentant de la Bourgogne-Franche-Comté

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Le directeur du Fica de Vesoul, président jury du festival du film asiatique au Viêtnam

De retour de Danang où il avait "l’impression d’être à Vesoul" après avoir croisé de nombreux réalisateurs passés par le Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul ces dernières années, le codirecteur et cofondateur du FICA Jean-Marc Thérouanne a présidé le Jury Netpac du deuxième festival du film asiatique du 2 au 6 juillet 2024 au Vietnam.

”Inventaire”, une performance artistique pour et par le grand public : envie d’y participer ?

L'arÊTE invite les publics à participer à son nouveau projet : Inventaire, qui se déroulera au parc des Chaprais à Besançon et donnera lieu à une performance le samedi 27 juillet. Financé par la Direction régionale des affaires culturelles dans le cadre de l’été culturel, ce projet propose une immersion artistique combinant gestes dansés, exploration des matériaux et performances.

La plateforme Quizzer fête ses 6 mois

Avec une communauté forte de 5.000 joueurs potentiels, la plateforme spécialisée dans la publication d’articles et la diffusion de quiz interactifs, Quizzer, a déjà fait 450 gagnants heureux depuis son lancement début 2024, il y a six mois.

“Colosses – Lutteurs, culturistes et costaud dans les arts” : la nouvelle exposition d’été au musée Courbet à Ornans !

PUBLI-INFO • Exposition du 1er juin au 13 octobre 2024. À l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée départemental Gustave Courbet présente une exposition inédite, intitulée COLOSSES. Lutteurs, culturistes et costauds dans les arts.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.68
partiellement nuageux
le 16/07 à 06h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %