Alerte Témoin

Déficits : la France "appliquera les règles", qui ont des "flexibilités" selon Moscovici

Publié le 08/09/2014 - 13:25
Mis à jour le 11/09/2014 - 23:29

Pierre Moscovici, pressenti pour prendre le portefeuille des Affaires économiques dans la nouvelle Commission européenne, a assuré dimanche que la France "appliquera les règles" de réduction des déficits, relevant que ces règles avaient des "flexibilités", dans une interview sur TV5 Monde et RFI.

Pierremoscovicidrapeau.JPG
© d poirier

L'ancien ministre des Finances n'a pas confirmé officiellement ses nouvelles fonctions, alors que les portefeuilles des nouveaux commissaires doivent être dévoilés par le président de la future Commission européenne, Jean-Claude Juncker cette semaine. Concernant la réduction des déficits, "il y a des règles (...) il faut les appliquer" et "la France appliquera les règles, à ma connaissance", sans demander de dérogation, a déclaré l'ex-ministre dans l'émission Internationales.

Mais "ces règles ne sont pas non plus des règles absurdes, trop rigides, il y a des flexibilités", a nuancé M. Moscovici. Il a souligné qu'il ne pouvait y avoir "à l'égard de la France ni complaisance, ni non plus ignorance de la situation réelle de cette économie". 

Avec un déficit public attendu à 4% du PIB en 2014, la France ne devrait pas être en situation de tenir son engagement de réduire son déficit sous 3% en 2015, selon les observateurs.

"Ce qui est important c'est qu'il y ait des caps, des boussoles…"

"Les traités ne disent pas 3% de déficit, ils disent 3% de déficit comme objectif, ils regardent le chemin pour y arriver et ils s'attachent à une autre donnée, la réduction des déficits structurels", a expliqué le proche du président François Hollande.

Au final, pour la Commission "ce qui est important c'est qu'il y ait des caps, des boussoles" et "le cap suivi par la France c'est le cap d'un pays qui réduit ses dépenses". "C'est un pays qui agit pour ses entreprises, c'est le pacte de responsabilité, c'est un pays qui mène des réformes structurelles, c'est à partir de tous ces paramètres, que les Européens, pas tel ou tel commissaire, auront à apprécier cette situation, mais ils le feront je suis persuadé dans le respect des règles et avec intelligence", a indiqué M. Moscovici.

Il a rappelé avoir obtenu en 2013 de la Commission quand il était ministre des Finances un délai de deux ans pour le passage en deçà de 3% du PIB des déficits français. Le commissaire de l'époque Olli Rehn, qui était en charge des affaires économiques et monétaires, a pris cette décision "parce qu'il considérait que les circonstances objectives de l'économie française étaient telles que respecter le délai eut été un danger majeur pour l'économie française. Ça aurait été la mort de la croissance française", a-t-il rappelé. 

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Métiers d’Art : Émilie Barbier, ébéniste bourguignonne remporte le prix régional

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région BFC organise, chaque année, le prix métiers d’art, à destination des professionnels des métiers d’art, qu’ils soient chefs d’entreprises ou salariés d’une entreprise immatriculée au Répertoire des Métiers. C'est Emilie Barbier, ébéniste dans l’Yonne qui a obtenu le prix régional 2019.

Covid-19 et évènementiel : La Rodia en « alerte rouge » à Besançon. Pourquoi ?

Mardi 15 septembre, la tour de La Rodia était en rouge comme de nombreuses salles de concerts et de spectacles en France. Pourquoi ? Les prestataires du secteur de l'évènementiel sont au bord du gouffre suite à la crise sanitaire de la covid-19. Le syndicat professionnel de prestations techniques lance l'"alerte rouge"…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.91
    couvert
    le 20/09 à 21h00
    Vent
    0.32 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage