Départ du nouveau directeur de l'économie de Grand Besançon Métropole

Publié le 09/02/2022 - 17:42
Mis à jour le 09/02/2022 - 17:42

Arrivé début 2022, Méderic Langlois, directeur du développement économique, du commerce, de l’emploi et de l’enseignement supérieur, vient de donner sa démission. Un départ qui pose question.

Un mois tout juste après son arrivée, le nouveau directeur de développement économique de Grand Besançon Métropole ne poursuivra pas l'aventure avec la communauté urbaine.

Méderic Langlois, ancien directeur général adjoint du développement économique du Grand Reims (Invest in Reims), avait pris la succession de Dominique Buccellato, partie en septembre 2021 pour diriger le pôle culturel de la cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon.

Présenté comme un véritable développeur, avec des ambitions fortes pour l'attractivité du territoire et son essor économique, Méderic Langlois a finalement décidé de mettre un terme à sa période d'essai.

Alors que de nombreux acteurs politiques et économiques pressent Anne Vignot de clarifier sa vision et sa stratégie économique pour le territoire, cette démission est un nouveau signal pour la présidente de Grand Besançon Métropole. Elle ne manquera pas à nouveau d'être interpellée à ce sujet lors du prochain conseil communautaire du 23 février prochain…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.39
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
91 %