Retour sur la venue de Sarah El Haïry dans le Doubs

Publié le 18/12/2020 - 17:15
Mis à jour le 18/12/2020 - 17:42

Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, est allée à la rencontre de jeunes accompagnés par des dispositifs d’aide mis en place dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution » et de leurs encadrants, ce vendredi 18 décembre, dans le Doubs.

© Twitter Sarah El Haïry ©
© Twitter Sarah El Haïry ©

"Avec un budget de 6,7 milliards d’euros, le plan « 1 jeune 1 solution » vise à offrir une solution à chaque jeune durant la crise que nous traversons", explique le Ministère.

Il mobilise un ensemble de leviers : aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté, etc., afin de répondre à toutes les situations.

Déroulé de la visite officielle

La ministre a débuté son déplacement au lycée professionnel Les Huisselets, à Bethoncourt. Après une levée des couleurs en présence des élèves, elle a participé à une table ronde avec des jeunes en Service civique (+ 100 000 missions proposées dans le cadre du plan), des jeunes accompagnés par la Garantie jeunes (+ 100 000 entrées dans le cadre du plan), des cadets de la République et des encadrants du Campus des Métiers et des Qualifications Maroquinerie et Métiers d’Art.

Sarah El Haïry s'est ensuite rendue aux Archives départementales du Doubs où elle rencontrera des membres de deux associations qui œuvrent auprès des jeunes, des encadrants du Service civique et de la cellule expérimentale 2e chance 18-25 ans. Pôle Emploi présentera ensuite ses actions au sein du Quartier de reconquête républicaine (QRR).

Enfin, la ministre a assisté à la signature d’un emploi franc. Le plan « 1 jeune 1 solution » revalorise l’aide versée à l’employeur pour ce recrutement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.95
couvert
le 14/04 à 0h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
92 %