Retour sur la venue de Sarah El Haïry dans le Doubs

Publié le 18/12/2020 - 17:15
Mis à jour le 18/12/2020 - 17:42

Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, est allée à la rencontre de jeunes accompagnés par des dispositifs d’aide mis en place dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution » et de leurs encadrants, ce vendredi 18 décembre, dans le Doubs.

© Twitter Sarah El Haïry ©
© Twitter Sarah El Haïry ©

"Avec un budget de 6,7 milliards d’euros, le plan « 1 jeune 1 solution » vise à offrir une solution à chaque jeune durant la crise que nous traversons", explique le Ministère.

Il mobilise un ensemble de leviers : aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté, etc., afin de répondre à toutes les situations.

Déroulé de la visite officielle

La ministre a débuté son déplacement au lycée professionnel Les Huisselets, à Bethoncourt. Après une levée des couleurs en présence des élèves, elle a participé à une table ronde avec des jeunes en Service civique (+ 100 000 missions proposées dans le cadre du plan), des jeunes accompagnés par la Garantie jeunes (+ 100 000 entrées dans le cadre du plan), des cadets de la République et des encadrants du Campus des Métiers et des Qualifications Maroquinerie et Métiers d’Art.

Sarah El Haïry s'est ensuite rendue aux Archives départementales du Doubs où elle rencontrera des membres de deux associations qui œuvrent auprès des jeunes, des encadrants du Service civique et de la cellule expérimentale 2e chance 18-25 ans. Pôle Emploi présentera ensuite ses actions au sein du Quartier de reconquête républicaine (QRR).

Enfin, la ministre a assisté à la signature d’un emploi franc. Le plan « 1 jeune 1 solution » revalorise l’aide versée à l’employeur pour ce recrutement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Besançon : la majorité municipale contre le projet « Hercule » d’EDF

Un vaste projet de réorganisation d'EDF, présenté en 2019, est en cours de réflexion, il s'appelle "Hercule". "Une nécessité" pour le ministre de l'Économie, mais les syndicats et plusieurs partis politique ne l'entendent pas de cette oreille. À Besançon, la majorité municipale se dit contre le projet et demande un débat public dans un communiqué du 8 avril 2021.

Euthanasie : le débat dépasse les clivages politiques et divise les spécialistes

Le débat sur l'euthanasie, relancé à travers le décès de l'ancienne députée du Doubs  Paulette Guinchard, et d' une proposition de loi examinée jeudi à l'Assemblée, continue à diviser la classe politique mais aussi les spécialistes, signe d'un sujet toujours aussi douloureux, cinq ans après la loi Claeys-Leonetti.

Fin de vie : Jacques Grosperrin veut « un vrai débat de société, sans précipitation »

L'Assemblée nationale s'apprête à débattre d'une proposition de loi visant à garantir et renforcer les droits des personnes en fin de vie. Le sénateur LR du Doubs Jacques Grosperrin n'est pas défavorable à de nouvelles perspectives "mais dans des limites claires et parfaitement encadrées".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.45
légère pluie
le 11/04 à 12h00
Vent
5.3 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
57 %

Sondage