Passeur d'histoires : "Des ailes de grenouille"

Publié le 12/05/2020 - 19:04
Mis à jour le 12/05/2020 - 19:14

La lecture du soir... •

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Voici celle de ce 12 mai 2020 : "Des ailes de grenouille".      

Des ailes de grenouilles ©
Des ailes de grenouilles ©

Voix :   Frédéric Debief - Mettez le son et cliquez sur le bouton lecture de la publication Instagram ci-dessous

CODE INTÉGRATION INSTA

Voir cette publication sur Instagram

Svetlana Kirilina Short Édition

Une publication partagée par Academie de Besançon (@acbesancon) le

Le livre : Des ailes de grenouille

Tout au fond d’une mare ombragée vivait une grenouille.

Elle n’était pas plus verte que les voisines, elle ne coassait ni plus fort ni de manière plus harmonieuse. Elle n’avait pour ainsi dire rien qui la distinguait des autres batraciennes.

Rien, à part peut-être un rêve.

Notre grenouille s’appelait Coasette, et elle rêvait de voler comme un oiseau. Elle voulait s’élever au-dessus de la végétation dense du marécage, au-dessus des arbres les plus hauts. Au-dessus même des nuages. Elle voulait monter tout là-haut et voir le monde comme jamais aucune grenouille ne l’avait vu.

Les autres grenouilles la regardaient avec un air amusé et, il faut le dire, un peu de pitié. Une grenouille qui vole, et puis quoi encore ! Les choses devaient rester à leur place et la place d’une grenouille n’était pas dans le ciel.

Mais Coasette n’en avait rien à faire de l’avis de ces rabat-joie ! Elle allait voler, elle allait leur montrer qu’ils se mettaient la patte dans l’œil.

Elle avait commencé à analyser la situation : les oiseaux qui volaient avaient des plumes. Elle avait donc commencé une collecte de toutes les plumes qui tombaient dans leur marécage. Petit à petit, elle en avait récolté une belle collection, de toutes les couleurs et de toutes les tailles.

Les oiseaux avaient aussi des ailes. C’était comme ses pattes à elle, mais plus longues et avec des plumes dessus. Facile ! Elle avait bricolé ses ailes à elle avec des tiges de roseaux. Elle les recouvrit de plumes et on n’y vit plus que du feu. Qu’elles étaient belles, ses ailes de grenouille !

Elle avait bien observé les oisillons : ils n’arrivaient pas à voler tout de suite. Il fallait qu’ils essayent, encore et encore, jusqu’à y arriver. Elle avait ainsi commencé l’entraînement. Elle était montée sur un gros rocher, avait enfilé ses deux ailes, avait sauté... et s’était écrasée dans la vase.

Pas grave ! Coasette recommença encore et encore. Elle y passa des jours et des jours. Elle s’écrasa, avala de la vase, recracha de la vase, coassa de mécontentement. Mais elle n’abandonna pas.

Le printemps fut remplacé par l’été, l’été tira sa révérence à l’automne. Et Coasette vit à travers le feuillage qui s’était fait plus rare les oiseaux migrateurs prendre la direction du sud pour passer l’hiver. Ils étaient si haut, là, dans le ciel. Ils étaient si haut qu’ils ne pouvaient pas voir le marécage et une pauvre grenouille qui aurait tout donné pour les rejoindre. Ils étaient si haut, si haut...

Elle enfila ses ailes de grenouille et se remit à l’exercice.

Par moments, elle avait l’impression de voler. Elle avait l’impression qu’elle ne retombait pas directement. Elle ne savait pas si c’était vrai ou si c’était juste un effet de son imagination.

Les autres grenouilles avaient appris à ne plus lui prêter attention. Mais un jour, elles coassèrent de surprise. Parce que Coasette ne retomba pas.

Un battement d’ailes de grenouille, elle s’éleva au-dessus de la vase.
Un autre battement, elle survola le tronc tombé.
Encore un battement, elle s’éleva au-dessus des arbres sans feuilles.
Un battement, un battement, un battement, elle sentit l’air frais du dessus de la cime des arbres, si différent de celui du marécage.

Elle baissa les yeux sur le choeur de coassements qui s’était soudain élevé. Les autres grenouilles étaient si petites, presque invisibles dans la végétation ! Et elle, elle était loin au-dessus.

Elle était dans le ciel. Là, avec ses ailes de grenouille.
Elle était dans le ciel. Avec les oiseaux migrateurs.
Elle était dans le ciel...

Elle coassa de fierté. Et prit la direction du sud.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Passeur d'histoire

"Luigi le psycho-pâte"

La lecture du soir... • Nouvelle histoire du soir ! "C’est bien connu : quand on aime, on ne compte pas. Et on est parfois capable de tout pour parvenir à ses fins ou rassasier son appétit. Et d’appétit, Luigi n’en manque pas. C’est même probablement le rat le plus gourmand de la Terre, et même de l’univers...."        

Education

Eric Dupond-Moretti à Besançon : « 1400% de condamnations en plus » pour des rodéos urbains en France

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti était en visite officielle ce mardi matin à Besançon pour parler des rodéos urbains. Avant de se rendre au CFA Hilaire de Chardonnet, il est passé par le palais de justice rue Mégevand.

Quels changements pour la rentrée 2022 en Franche-Comté ?

L’Académie de Besançon a présenté ce mardi 25 janvier ses prévisions quant à la rentrée 2022. Malgré la baisse démographique conséquente, aucune suppression de moyens d’enseignement dans les écoles de la région n'est prévue, selon le Rectorat. Une affirmation qui ne plait pas au syndicat Snes-FSU qui accuse cette communication de "mettre en avant l’arbre qui cache la forêt"

« Serious Game » : 45 lycéens de STMG sollicités à l’IUT Besançon-Vesoul…

Ce lundi 24 et mardi 25 janvier 2022, 45 élèves en préparation du baccalauréat STMG au lycée Cournot de Gray se sont rendus à l’IUT Besançon-Vesoul afin de participer à un "Serious Game"(jeu d’entreprise). Le but ? Inciter les jeunes à poursuivre des études secondaires à l’IUT ou à l’université.

Éducation : pas de rassemblement prévu dans le Doubs ce jeudi

Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour la journée ce jeudi 20 janvier 2022 dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander "des réponses fortes" face au "chaos" engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l’éducation. Aucun rassemblement n’est organisé dans l’Académie excepté à Belfort où une manifestation est prévue à 17h00 Place Corbis.

Besançon : la Semaine olympique et paralympique s’adapte encore au contexte sanitaire

La Semaine Olympique et Paralympique 2022 se déroulera du 24 au 29 janvier 2022 à Besançon. Elle s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux élèves de la maternelle à l’université, mais aussi aux athlètes et aux collectivités territoriales. Cet événement national a pour but de valoriser le sport, sensibiliser les pratiquants au maintien ou à la reprise d’une activité physique tout en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -3.09
partiellement nuageux
le 27/01 à 3h00
Vent
0.52 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
100 %

Sondage