Déserts médicaux : les maires ruraux demandent plus de soutien à l'Etat

Publié le 24/09/2021 - 18:05
Mis à jour le 24/09/2021 - 18:05

Les maires ruraux, réunis en congrès vendredi, ont demandé au Premier ministre Jean Castex plus de soutien, estimant que le « compte n’y est pas encore » notamment pour lutter contre les déserts médicaux.

 © D Poirier
© D Poirier

"Je veux vous parler de la santé, véritable oubliée de l'agenda rural", a affirmé Michel Fournier, président de l'Association des maires ruraux de France (AMRF) à propos d'un programme de 181 mesures pour la ruralité lancé il y a deux et inspirées par le "Grand débat" qui avait suivi la crise des "gilets jaunes".

"L'Etat vient de démontrer durant la crise du Covid qu'il pouvait mobiliser les services, la population et les élus", a-t-il rappelé en accueillant le chef du gouvernement au 50e congrès de l'AMRF dans l'Yonne, regrettant l'absence "d'un interlocuteur de l'Etat" pour débattre à propos des désert médicaux lors de cette journée.

"L'Etat doit désormais le faire avec la même énergie pour renverser l'équation de l'accès au soin. A défaut, la bombe à retardement explosera", a-t-il prévenu, dénonçant les difficultés pour les habitants du monde rural d'avoir accès à un médecin.

"Que ce soit dans le domaine de l'emploi, de l'école, de la santé ou encore de la mobilité(...) le compte n'y est pas encore", a souligné M. Fournier.

Dans son intervention, M. Castex, qui s'est présenté comme "un élu de la ruralité", a rappelé la levée du numerus clausus des études médicales. "Nous mettons le paquet sur la santé publique", a-t-il assuré.

Le chef du gouvernement a par ailleurs précisé que le Plan de relance, de 100 milliards d'euros sur deux ans pour relancer l'économie française après la crise sanitaire, bénéficie déjà au monde rural à hauteur de 8,4 milliards contre les 5 milliards annoncés initialement, reconnaissant qu'il "s'était trompé".

A Villevallier, juste avant l'ouverture du congrès de l'AMRF, M. Castex a présidé la troisième réunion du Comité interministériel à la ruralité avec la participation de la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, du secrétaire d'Etat à la Ruralité, Joël Giraud, du secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, et du secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
légère pluie
le 15/08 à 21h00
Vent
1.83 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
94 %

Sondage