Deux conseillers UMP réclament une politique plus sécuritaire pour Besançon

Publié le 07/03/2011 - 09:46
Mis à jour le 07/03/2011 - 09:46

Après plusieurs agressions à l’encontre de commerçants, Edouard Sassard et Michel Omouri demandent au maire d’avoir le courage de mettre en place des dispositifs sécuritaires « contre les dérives d’une minorité de délinquants ». Les élus UMP comptent sur le nouveau «Contrat local de Sécurité, de la Prévention de la Délinquance» (CLSPD) pour réclamer notamment plus de caméras de surveillance...

 ©
©




Des abribus vandalisé fin 2010, un policier agressé aux 408 début février, des braquages qui se multiplient,  dont le dernier en date jeudi dernier au tabac-presse le Lodge chemin de Vieilley : autant d’exactions qui inquiètent les deux élus UMP. Ils s’interrogent également sur le départ de Lazhar Hakkar, adjoint à la sécurité publique à Besançon dernièrement remplacé par Frédéric Alleman déjà en charge des requalifications urbaines.

« Notre projet « Proxim Sécurité » de décembre 2010 répond aux problèmes d’incivilités » expliquent dans un communiqué Edouard Sassard er Michel Omouri.

« Depuis 2001, le Maire s’appuie sur un programme de prévention pensant tout régler. Force est de constater l’échec de cette politique « préventive » au vue des incivilités qui s’accumulent dans les faits divers avec, des nouveaux faits constatés ces jours-ci sur Planoise. […] Le Maire n’a de cesse d’accuser l’Etat depuis 2002, pourtant il est responsable de la sécurité des citoyens de sa commune.

Il faut coller à la réalité du terrain d’aujourd’hui en  prenant en compte cette nouvelle délinquance des mineurs supérieure à la moyenne nationale, la future Police municipale, et les nouvelles technologies telles que la vidéo protection ... qui protégera les commerces de proximités qui subissent régulièrement des agressions de plus en plus violentes, en espérant aussi que le Comité d’éthique de la vidéo protection, créé en juillet 2010, nous donne enfin ses conclusions ! Il est temps d’ouvrir les yeux et d’acter pour les "états généraux de la Sécurité" tant attendu mais restés dans l’effet d’annonce de notre Maire ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.53
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
38 %

Sondage