Dijonscope: contrefaçon ou revue de presse ?

Publié le 29/06/2010 - 14:13
Mis à jour le 29/06/2010 - 14:13

Le tribunal de grande instance de Nancy a examiné ce mardi matin la plainte du Journal de Saône-et-Loire et du Bien Public contre le site d'information Dijonscope, l'accusant de «contrefaçon» pour avoir utilisé dans sa revue de presse plusieurs de leurs articles. Les deux journaux, propriétés du Crédit Mutuel, réclament 40 000€ à Dijonscope.

1277814053.jpg
Jean-Pierre Mignard et Edwy Plenel sont venus à Dijon pour soutenir Sabine Torres ©carvy
PUBLICITÉ

Les deux quotidiens régionaux contestent l’emploi par Dijonscope de certains de leurs articles dans une «revue de web», une sélection d’articles piochés dans les médias.

L’article est «enfermé dans le site Dijonscope», a fustigé l’avocat des journaux Me Jean-Michel Brocherieux, dénonçant une «concurrence déloyale» et une entreprise de «contrefaçon».

Selon lui, lorsque l’internaute tape dans un moteur de recherche le titre d’un article cité par le quotidien en ligne, il n’est pas renvoyé sur Le Bien Public ou le Journal de Saône-et-Loire mais sur Dijonscope.

L’avocat du site dijonnais, Me Jean-Pierre Mignard, a dénoncé «une saisine pour raison de censure», rappelant que Dijonscope était un site de presse à part entière, reconnu par la commission paritaire des publications.

«Nous sommes bien dans une revue de presse», genre journalistique «prévu par la loi», a-t-il plaidé, réfutant toute contrefaçon et estimant qu’«aucun texte légal ne peut empêcher Dijonscope de faire ce qu’il fait».

Le tribunal rendra sa décision le 13 juillet.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.04
ciel dégagé
le 19/09 à 0h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1023.77 hPa
Humidité
67 %

Sondage