Don du sang : une nocturne chaque semaine à la Maison du don de Besançon

Publié le 30/01/2023 - 14:38
Mis à jour le 02/02/2023 - 15:26

À partir du 26 janvier, la Maison du don de Besançon modifie ses horaires pour accueillir les bisontins jusqu’à 20h tous les jeudis.

Depuis 2018, la Maison du don de Besançon ouvrait exceptionnellement ses portes le 1er jeudi du mois jusqu’à 20h, pour permettre aux Bisontins de venir faire un don tardif, après les cours ou le travail.

Avec 35 nocturnes et 600 donneurs accueillis depuis sa création, l’initiative a rencontré un franc succès, alors dès le 26 janvier 2023, la nocturne mensuelle est devenue hebdomadaire pour aider les citoyens à réaliser leur bonne résolution, à savoir donner leur sang plus souvent et plus facilement. Un changement qui modifie les horaires du jeudi de la Maison du don et qui offre de nouvelles occasions de donner son sang dans l’agglomération :

  • Lundi, mardi, mercredi, vendredi : 8h30 - 17h
  • Jeudi : 11h30 - 20h
  • Samedi : 8h30 - 12h

Toute l’équipe de l’EFS Besançon invite les Bisontines et Bisontins à "profiter de ces horaires tardifs pour terminer la journée par un don, seul ou entre amis, une pause solidaire bien méritée avant le week-end qui contribuera à sauver de nombreuses vies", car à la Maison du don de Besançon, 11.000 dons de sang et 5.750 dons de plasma sont attendus en 2023.

Et pour plus de convivialité, un jeudi par mois, un thème sera mis en place à la Maison du don selon l’actualité : pour la première édition, le nouvel an chinois sera à l’honneur.

Donner son sang ou son plasma, ça se prépare

  1. Vérifier que l’on peut donner grâce au questionnaire en ligne,
  2. Réserver le créneau de son choix, même au dernier moment, pour donner,
  3. Se munir d’une pièce d’identité avec photo, ne pas être à jeun et se sentir en forme.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.92
légère pluie
le 20/04 à 0h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %