Doubs : deux "vendredis de la santé", pilotés par l'ARS, se tiendront à Besançon et Pontarlier

Publié le 15/11/2022 - 08:01
Mis à jour le 17/11/2022 - 17:07

Médecin traitant, continuité des soins, attractivité des métiers de la santé, prévention : autant de mots-clés évoquant les grands enjeux de la santé aujourd’hui pour les Français. Des défis qui sont aussi les points de départ d'une réflexion voulue par le président de la République dans le cadre du Conseil national de la refondation en santé. Ce CNR Santé ouvre une vaste concertation au plus près du terrain dans toutes les régions. En Bourgogne-Franche-Comté, elle se tient à partir du 18 novembre et jusqu’au 9 décembre.

Le Conseil national de la refondation (CNR) a été installé le 8 septembre 2022 par le président de la République. Il vise à mettre en œuvre "une nouvelle méthode pour construire, ensemble et au plus près des Français, les solutions concrètes sur les grandes transformations à venir, notamment dans le domaine de la santé". À ce titre, le ministre de la Santé et de la Prévention a lancé le CNR en santé le 3 octobre dernier.

En Bourgogne-Franche Comté, des réunions de co-construction territoriales seront pilotées par l’Agence régionale de santé (ARS), en lien étroit avec les préfectures, les élus, le réseau de l’Assurance maladie et les instances de démocratie sanitaire. Elles se tiendront entre novembre et décembre 2022. Objectifs : "mettre en valeur les initiatives locales déjà existantes, trouver des solutions nouvelles pour l’accès à la santé, proposer les évolutions qu’il serait nécessaire de porter au niveau national pour favoriser leur déploiement ; lever des blocages en faisant évoluer la réglementation."

Les quatre thématiques

  • Donner accès à un médecin traitant ou une équipe traitante à tous, en particulier aux plus fragiles ;
  • Garantir la continuité des soins et la réponse aux besoins de soins non programmés ;
  • Mobiliser les leviers locaux d’attractivité pour les métiers de la santé ;
  • Faire entrer la prévention dans le quotidien de tous les Français.

Plus de 20 réunions se tiendront sur toute la région de façon concomitante, 4 vendredis successifs, à compter de ce 18 novembre 2022. Dans le Doubs, une séance se tiendra à Pontarlier le 18 novembre, salle des capucins, de 13 h 30 à 17 h 30 et à Besançon le 2 décembre, au centre diocésain, de 13 h 30 à 18 heures.

Comment participer ?

Les réunions sont ouvertes à tous, dans la limite des places disponibles, et le grand public est invité à s’inscrire à la ou aux dates de concertation (s) de son choix. Le fomulaire d’inscription est accessible en ligne sur le site de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, rubrique Conseil national de la refondation, les vendredis de la santé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.25
légère pluie
le 24/02 à 15h00
Vent
3.64 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
68 %