Eau et assainissement : nouvelles compétences "obligatoires" pour les communautés d'agglo

Publié le 23/02/2017 - 17:36
Mis à jour le 23/02/2017 - 17:35

D’après la loi NOTRe du 7 août 2015, l’eau et l’assainissement devront être des compétences gérées par les communautés de communes avant le 1er  janvier 2020, et non plus par les simples communes. Le sénateur Alain Joyandet est intervenu ce jeudi 23 février 2017, au Sénat pour défendre l’annulation de ce transfert obligatoire et garder ces compétences comme optionnelles pour les communautés d’agglomération.

 ©
©

La loi NOTRe du 7 août 2015 impose le transfert obligatoire des compétences en matière d'eau et d'assainissement des communes vers les EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) à compter du 1er janvier 2020. Une note d'information de l'État précise que le préfet pourrait sanctionner les EPCI qui ne se mettent pas en conformité avec la loi. A titre d'exemple, le chantier est dans le tuyaux depuis deux ans dans le Grand Besançon et que le transfert sera effectif au 1er janvier 2018. Reste la question de l'harmonisation des tarifs... 

Avant la loi NOTRe, une communauté de communes pouvait exercer "tout ou partie" de la compétence assainissement, par exemple l’assainissement collectif mais pas le non collectif, ou l’inverse. Désormais, elle est considérée comme "une compétence globale non divisible". Pour rappel, la compétence assainissement comprend l’évacuation des eaux usées, la distribution d’eau potable et la gestion des eaux pluviales.

Alain Joyandet craint une augmentation du prix de l'eau 

Ce jeudi 23 février, Alain Joyandet défend, au nom du groupe parlementaire "Les Républicains" au Sénat, l'annulation de ces transferts obligatoires de l'eau et de l'assainissement des communes aux communautés de communes ou d'agglomération, à l'occasion de l'examen d'un texte législatif sur cette thématique. Le 21 janvier dernier, il avait déposé avec 17 autres sénateurs une proposition de loi "visant à maintenir l'eau et l'assainissement dans les compétences optionnelles des communautés de communes ou des communautés d'agglomération après 2020."

Le sénateur a rédigé un amendement, cosigné par Michel Raison et 42 sénateurs, poursuivant le même objectif, "à savoir redonner de la liberté aux maires et aux présidents d'intercommunalité dans ces deux domaines".

Lors de son intervention aujourd’hui au Sénat, Alain Joyandet explique que "les élus locaux craignent que les transferts obligatoires de l'eau et de l'assainissement des communes aux communautés de communes ou d'agglomération aboutissent à une augmentation des coûts de fonctionnement des services concernés et - in fine - à une augmentation du coût pour les usagers."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales 2021 : pour Odoul, Dufay « veut laisser la Bourgogne Franche-Comté aux Khmers Verts »

Au lendemain du 1er tour des élections régionales lundi 21 juin, la candidate sortante Marie-Guite Dufay (PS) a annoncé la fusion de sa liste avec celle d'Europe Écologie les Verts. Pour Julien Odoul, le candidat RN, "une telle éventualité, après 17 années de gestion socialiste désastreuse, serait une catastrophe pour les Bourguignons et les Francs-Comtois."

Régionales 2021 : selon F. Patriat, LREM a « des cliqueurs » plutôt que des militants

Le sénateur LREM de la Côte-d'Or, François Patriat, a déploré ce mardi 22 juin 2021 que le mouvement présidentiel soit "trop virtuel" et "trop dans l'entre-soi", deux jours après le premier tour des régionales et départementales lors desquelles la macronie a essuyé une sévère défaite.

Régionales : Denis Thuriot (LREM) se maintient pour le second tour

Mise à jour • Le candidat de la majorité présidentielle arrivé en quatrième position du 1er tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté avec 11,7 % des voix a décidé de maintenir sa liste "La Région partout et pour tous " pour le second tour du dimanche 27 juin 2021. Une décision qui ouvre la voie à une quadrangulaire.

La droite en passe de conserver la grande majorité des départements en Bourgogne-Franche-Comté

Départementales 2021 • La prime aux sortants a fonctionné en Bourgogne-Franche-Comté où la droite, qui détient six des huit départements de la région, est en bonne position pour conserver la majorité des conseils départementaux dans son escarcelle, avec un vote RN globalement en baisse.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.39
légère pluie
le 22/06 à 18h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
12 %

Sondage