Enfin un accord à l'UMP

Publié le 18/12/2012 - 09:44
Mis à jour le 18/12/2012 - 09:44

Jean-François Copé et François Fillon ont finalement trouvé un accord en fin de soirée, lundi 17 décembre. Celui-ci prévoit notamment une nouvelle élection à la présidence du parti en septembre 2013.

Epilogue

Après un mois de conflits, l'UMP se dirigerait donc vers la fin de la crise suite à l'élection de son équipe dirigeante. Dans un communiqué conjoint, Jean-François Copé et François Fillon font état d'un accord en sept points.

"Outre la sortie de crise, cet accord vise également à jeter les bases d'une profonde réforme des statuts et du règlement intérieur de l'UMP, dont chacun convient que la rédaction datant de 2002 doit être rénovée et modernisée", est-il précisé.

"Une grande victoire" selon Annie Genevard

Les fédérations départementales, les circonscriptions et les cantons sont invités à "faire passer et amplifier ce message d'union et de rassemblement."
Sur son site, Annie Genevard, députée UMP du Doubs et maire de Morteau, se félicite de cette nouvelle, déclarant que "la raison a enfin prévalu".

"C’est une grande victoire pour les militants de l’UMP qui réclamaient qu’une solution démocratique soit trouvée à la crise démocratique que traverse le mouvement", souligne la députée. Le R-UMP (groupe dissident de François Fillon) pourrait ainsi être dissolu.

"La réunification des groupes parlementaires UMP à l’Assemblée Nationale pourra être effective dès qu’un conseil national aura acté le processus en cours", précise t-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.56
peu nuageux
le 25/07 à 09h00
Vent
2.71 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
84 %