Bourgogne Franche-Comté : Etucare, un programme en ligne pour prendre soin de la santé mentale des étudiants

Publié le 23/06/2021 - 17:43
Mis à jour le 10/09/2021 - 17:15

Le programme gratuit et numérique proposé par l’Agence Régionale de Santé vise à aider les étudiants de Bourgogne Franche-Comté à prendre soin de leur santé mentale. Ce dispositif est disponible depuis juin dernier.

De nombreuses enquêtes ont révélés que de plus en plus d’étudiants présentent des signes de détresse psychologique depuis mars 2020 en raison de la crise sanitaire. L’ARS Bourgogne Franche-Comté a donc décidé de réagir en créant un nouveau service en ligne dans le but d’aider les étudiants durant cette période : Etucare.

Ce dispositif a été conçu par des psychologues de l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (IREPS) et des chercheurs de l’Université de Lyon 2. Il a été fait dans le but d’identifier les symptômes d’une détresse psychologique (dépression, sommeil perturbé...), ou encore d’enseigner des stratégies validées par la science pour développer le bien-être psychologique.

8 modules

Le service propose 8 modules co-construits avec des étudiants de la région. Ils répondent chacun à différents critères et problèmes.

  • Module 1 : "Santé mentale : on fait le point"
  • Module 2 : "Je gère le stress"
  • Module 3 : "Je cesse de remettre à plus tard"
  • Module 4 : "Je dors bien"
  • Module 5 : "J'apprends à me connaître"
  • Module 6 : "Je régule mes émotions"
  • Module 7 :  "Je crée des relations épanouissantes"
  • Module 8 :  "Je prends soin de moi"

Chaque module peut être suivi indépendamment des autres, au rythme de chacun, grâce à un accès illimité sur la plateforme en ligne. Ils comportent tous une formation interactive, des fiches d'activités, des stratégies de développement du bien-être psychologique et autres ressources, un bilan du module, un plan d'action, etc. La totalité du processus a été conçue pour être suivi en 2 à 3 mois.

En complément, la plateforme d'apprentissage en ligne propose des questionnaires d'auto-évaluation de la santé mentale (consommation de substances, troubles du sommeil...), une mallette d'outils et techniques de bien-être, mais aussi une cartographie des acteurs et structure d'aide et d'accompagnement psychologique pour les étudiants.

Les étudiants peuvent s'inscrire sur le site de l'IREPS de Bourgogne-Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.67
ciel dégagé
le 13/08 à 18h00
Vent
2.8 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
28 %

Sondage