Exit le sanglier : le vrai repas gaulois aux Journées du patrimoine en  Saône-et-Loire

Publié le 14/09/2018 - 08:18
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:22

N’en déplaise à Obélix, les Gaulois ne mangeaient pas de sanglier. Leur véritable menu, reconstitué à partir d’études archéologiques, sera servi ce week-end des 15 et 16 septembre 2018 à Autun (Saône-et-Loire) lors de dégustations gratuites à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

"A l'époque, on prenait plutôt des légumes qu'on faisait bouillir dans des pots en terre cuite en ajoutant une viande, assez rare au début", explique à l'AFP Renaud Baujot-Julien, directeur de l'association Human-Hist, qui organise l'événement. "Ces idées reçues sur les Gaulois amateurs de sangliers sont héritées de l'imagerie populaire d'un XIXe siècle romantique qui voulait voir un art champêtre dans leur manière de vivre."

Un menu alléchant...

Au menu ce week-end : vins rouges épicés et blancs parfumés au miel, viandes de canard aux quatre épices, pois, poireaux ou bien panais cuits dans une sauce au cumin. Ils seront accompagnés de gâteaux sablés et moulés, de dattes fourrées aux noix et au miel et de "savillum", le "cheesecake des Gallo-Romains", glisse M. Baujot-Julien.

Nos ancêtres ne cuisinaient pas, non plus, dans des chaudrons métalliques. Les plats seront préparés dans de petites marmites en terre que l'archéo-céramiste suisse Pierre-Alain Capt a récréées à l'identique sur son tour de potier, avant de les cuire au four selon les techniques artisanales de l'époque.

Viandes et légumes mitonneront au-dessus des braises de la réplique d'un "cratère", sorte de fourneau mobile en fer retrouvé à Pompéi. Deux archéologues de l'association, Pauline Denat et Jonathan Simon, présenteront d'autres recettes authentiques, reconstituées grâce à l'analyse de particules alimentaires retrouvées dans d'anciennes céramiques de cuisson datant du IVe au 1er siècle av. JC.

"La cuisine gallo-romaine a aussi inspiré nos boeufs bourguignons"

"A l'origine de la gastronomie moderne, la cuisine gallo-romaine a aussi inspiré nos boeufs bourguignons, nos daubes et nos pot-au-feu", souligne Renaud Baujot-Julien. Selon les goûts, les préparations du week-end pourront être relevées de "garum", un condiment très en vogue en Gaule romaine, obtenu par la macération d'abats ou de filets de poissons dans le sel. Exportée à l'époque vers l'Asie, cette sauce ambrée et huileuse est devenue l'actuel nuoc-mâm vietnamien.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Bernard Minier, président d’honneur du prochain festival Livres dans la Boucle

Le Grand Besançon Métropole a dévoilé lors d’une conférence de presse ce mardi 23 avril 2024 à Besançon, les nouveautés et le nom du président d’honneur de la 9e édition de Livres dans la Boucle qui aura lieu du 20 au 22 septembre à Besançon. Parmi les principales nouveautés, on notera le déménagement de la Grande libraire sur le site de Chamar.

2e édition du BESAK Metal Fest : ”Le métal est bien vivant !”

Pour sa deuxième édition, le Besak Metal Fest fait son retour à la Rodia le 8 mai 2024 à partir de 20h. Cette soirée sera encore une fois marquée par une forte empreinte locale, avec deux groupes ”régionaux” émergents, Swarmaggedon et JE, suivis de Death Decline (Dijon) et de Mortuary (Nancy). L’objectif de ce festival est de donner de la visibilité à des groupes régionaux de niveau professionnel et de bénéficier de la présence de deux groupes à la renommée nationale. 

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.32
légère pluie
le 25/04 à 9h00
Vent
1.77 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
85 %