Ferrand "souhaite" un report des élections régionales

Publié le 21/10/2020 - 11:36
Mis à jour le 21/10/2020 - 17:27

Le président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi « souhaiter » un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu’il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l’épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 – début 2021.

Ce calendrier des régionales pourrait être abordé mercredi après-midi lors d’une réunion des partis politiques à Matignon sur l’épidémie de Covid-19.

Lors des élections municipales, dont le premier tour avait eu lieu en mars, en pleine épidémie, avant un report du second tour fin juin, "on avait dit que puisque on peut aller acheter sa baguette de pain on peut donc aller voter. Certes. Sauf qu'une élection ce n'est pas que le jour du scrutin: c'est une campagne électorale, du porte à porte, des réunions publiques, des débats", a fait valoir M. Ferrand sur BFMTV et RMC.

Or "tout cela est impossible aujourd'hui et le sera très vraisemblablement dans les mois qui viennent. Donc si on veut bien admettre que les élections ce n'est pas simplement le jour du vote mais un moment de vie démocratique, alors il me semble que la sagesse devrait conduire au report de ces élections".

Il a en outre souligné qu'au moment où est mis en oeuvre le plan de relance, "les exécutifs en charge de l'investissement public local gagneraient à rester stables" pour pouvoir le déployer. Interrogé sur un report, il a répondu: "Je le souhaite". Mais il a dit n'avoir "pas de religion" sur la durée de ce report, "il faut en discuter".

Le président Emmanuel Macron "est en quête de consensus pour éventuellement décider" d'un report et il "sait très bien que le consensus sera silencieux" mais qu'"il y aura des querelles dès que la décision sera prise", a-t-il relevé. "Mais chacun doit être conscient au fond de lui" qu'en raison de l'épidémie "on ne pourra pas faire cette élection comme notre démocratie l'exige".

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait annoncé mi-octobre qu'une commission associant "l'ensemble des forces politiques" allait étudier un éventuel report des élections départementales et régionales prévues en mars.

La décision doit être prise avant le début de la campagne officielle, soit "à la fin de l'année, début d'année 2021", avait-il précisé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.9
légère pluie
le 20/04 à 12h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
85 %