Festival de Caves à Besançon : du théâtre qui bouscule les habitudes des artistes…

Publié le 05/05/2018 - 10:46
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:09

Le Festival de Caves se déroule du 2 mai au 30 juin 2018 en Bourgogne Franche-Comté et ailleurs en France. Objectif de l'évènement : proposer des créations théâtrales dans des lieux souterrains et laisser libre cours à l'imagination aux artistes... La tournée des spectacles commencera à Besançon les 5 et 6 mai, traversera la Bourgogne Franche-Comté mais aussi plusieurs régions de France.

PUBLICITÉ

Le principe du Festival de Caves, né il y a 13 ans, est encore le même pour cette nouvelle édition. Élisabeth Patwa, présidente du festival depuis 3 ans, explique que l’« on se donne rendez-vous dans des caves, des rendez-vous clandestins puisqu’on ne dévoile pas l’adresse des caves… »

Des contraintes qui bousculent les artistes… 

Puisque les spectacles se jouent dans des caves, souvent étroites, poussiéreuses, humides et peu éclairées, les metteurs en scène doivent surmonter de multiples contraintes pour faire jouer leur texte ou celui d’un auteur. Monique Hervouet, nouvelle metteuse en scène dans le cadre du festival, cette « dimension incongrue et imaginaire » est une « aventure artistique très contraignante, mais très intéressante« . Elle met en scène Deux mots, un monologue écrit par Philippe Dorin et interprété par la comédienne Anne-Laure Sanchez. (À voir les 5 mai à 19h et le 6 mai à 11h)

« D’habitude, c’est moi qui donne les contraintes »

Pour Thibault Rossigneux, également nouveau metteur en scène à participer au festival, « d’habitude, c’est moi qui donne les contraintes. Aujourd’hui, on me les impose et elles sont énormes ». D’autant plus que les étapes de la préparation de son spectacle ont été inversées : « j’ai donné les éléments de scénographie au régisseur avant d’avoir écrit une seule ligne de texte ! » explique Thibault Rossigneux. Il propose Les garçons ne pleurent pas ! de Julie Ménard, sur son idée et sa mise en scène. L’interprétation et la composition musicale sont attribuées à Charly Marty. (À voir les 5 mai à 19h et 6 mai à 17h)

« On a tout imaginé pour la cave »

Enfin, Simon Vincent, metteur en scène adepte du Festival du Caves, bouscule également sa manière de travailler pour son spectacle Comme je suis terrain vague. Il évoque « un temps de production beaucoup plus court » par rapport à ses travaux habituels demandant souvent de 2 ans de préparation. Selon lui, l’avantage de ce festival hors norme est « la grande liberté de mise en scène, nous ne sommes soumis à aucune demande. » Pour Anaïs Marty, comédienne, « on a tout imaginé pour la cave. Ce qui est génial avec ce festival c’est qu’à chaque fois, les représentations sont très différentes les unes des autres, chaque soir est unique, chaque spectacle est unique. » (À voir les 5 mai à 17h et 6 mai)

Infos +

  • Après Besançon, le festival passera par des caves du Grand Besançon, du Jura, de Haute-Saône, de Bourgogne, d’Auvergne Rhône-Alpes, du Grand Est, d’Ile-de-France, de Nouvelle Aquitaine et de Suisse.
  • Les spectacles proposés ne sont pas ouverts aux enfants.
  • Se jouant dans des caves, les créations théâtrales du festival seront peu ou pas accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Les réservations aux spectacles sont obligatoires (jauges limitées à 19 personnes)

Infos pratiques

  • Festival de Caves
  • Du 2 mai au 30 juin 2018
  • Réservations obligatoires : sur le formulaire de contact sur le site www.festivaldecaves.fr ou au 03 63 35 71 04 ou bureau du festival (Chapelle du Scénacle – 6, rue de la Vieille Monnaie à Besançon de 10h à 19h)
  • Tarifs : 12€ (plein tarif), 10€ (adhérent Mala Noche), 7€ (étudiants, demandeurs d’emploi, carte avantage jeune)
  • Toutes les infos sur www.festivaldecaves.fr

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.52
légère pluie
le 25/05 à 15h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.1 hPa
Humidité
71 %

Sondage